AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 ♥ ► Les chronique d'un geek fantastique ◄ ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 656
ϟ points : 48
ϟ âge : 23
ϟ inscrit le : 25/06/2012
ϟ date de naissance : 26/01/1994
ϟ avatar : Mathias Lauridsen
ϟ âge : 22 ans
ϟ côté coeur : En plein doute mais quand même Célibataire aux dernières nouvelles.
ϟ jukebox : Funhouse! By Pink
ϟ citation : Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.


ϟ double compte : Aucun

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: ♥ ► Les chronique d'un geek fantastique ◄ ♥   Mer 25 Sep - 0:28



Zack Lockheart

Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur. ▲ Me, Myself & I
carte d'identité
nom complet ▲ Zack Lockheart prénoms ▲ Zack age ▲ 22 ans date de naissance exacte ▲ 11 Août lieu de naissance ▲  Brighton Royaume Unis nationalité et origines ▲ Anglaise & Croate statut ▲ Célibataire occupation ▲ Pro-gamer & animateur du Summoner Showcase (web-expo) orientation sexuelle ▲Gay groupe ▲ Gay and proud to be avatar ▲ Mathias Lauridsen
✎ CARACTÈRE

● Assez timide

● Affectueux

● Anxieux

● Astucieux

● Complice en amitié

● Délicat

● Étourdi

● Fataliste

●Grand solitaire malgré lui

● Indulgent

● Passionné de jeux vidéos

● Susceptible

● Prudent face à l'amour mais croit au coup de foudre
✎ PARTICULARITÉS

● Présente une manie de devoir ranger son coin bureau tous les matins au réveil, puis   passe généralement une bonne dizaine de minutes à se regarder, dans le miroir car il prend soin de son apparence malgré le fait qu'il n'ai pas conscience de sa beauté.

● Il cultive une peur pour le bruit du tonnerre. tel un animal de compagnie il pourrait presque se cacher sous les tables.

● En tant que Pro-gamer les jeux vidéos occupe une part assez importante de sa vie, il passe généralement 2 heures minimum par jour à se renseigner sur les nouveautés concernant les jeux. Mais ne néglige pas sa vie "IRL".

● Zack n'est pas de ce genre de mec qui va en soirée pour se bourré la gueule il n'aime pas particulièrement l'alcool, si il pouvait même éviter d'en boire ça ne le dérangerai pas plus que ça.
Il ne fume pas non plus, il a déjà essayé et a littéralement détesté. De plus cette expérience lui ayant provoqué un mal de tête sans précédent l'a vacciné de la cigarette. Depuis, toute personne fumant a proximité de Zack lui donne mal à la tête.

● Zack à un très mauvais sens de l'orientation il se perd tout le temps. Généralement il se sert de son téléphone pour lui servir de GPS.

●Zack n'est pas un très bon cuisinier, mais possède un talent certain pour la confection de desserts.
Il adore les gaufres faites lui en au petit déjeuner il vous sautera au cou.

● Lors de ses rapports intimes il ne peut pas s’empêcher de joindre ses mains avec celles de son partenaire dès que l’occasion lui en est donné.


derrière l'écran
PSEUDO ▲ Zadd PRÉNOM ▲ Aimerick AGE ▲ 20 ans PRÉSENCE ▲ 1/7 en période scolaire et 2/7 en période de vacances COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ Par le truchement de Nathanel & Lexy CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ Ce forum est une excellente idée, je suis ravi de pouvoir contribuer à son activité. CODE DU REGLEMENT ▲ écrire ici AUTRE ▲ écrire ici   DIVERS CREDITS ▲ gif on tumblr






~ Les Chroniques d'un geek

fantastique ~


Dead IS Sure, Life IS Not ; So enjoy it.▲ Me, myself & I

Le hasard fait parfois bien les choses


Bonjour, mon nom est Zack Lockheart, et je vais vous raconter les grandes lignes d'une histoire de chance. Le début de ma vie a été simple, mes parents ne se souciaient guère de moi concernant l’éducation et me laissaient faire à peu près ce que je voulais. Ayant mon libre arbitre, je savais où étaient mes limites et les choses à ne pas faire ce qui a fait de moi un enfant sage et calme. Je suis d’un tempérament plutôt suiveur car je n’aime pas particulièrement donner des ordres, j’aime bien être guidé dans ce que j’entreprends c’est donc pour ça que le soutien de ma famille est important. Néanmoins il subsistait un domaine dans lequel je n’avais besoin d’aucune aide. Il s’agit des jeux vidéos, oui car je suis un grand fan de ce que certain pourrait appeler, La perte de temps suprême. Pour moi, ces personnes sont juste frustrés de ne pas avoir trouvé dans leur vie un passe temps aussi intense que le mien. Je n’avais pas beaucoup d’amis car j’étais généralement cloîtré dans ma chambre avec ce qui comptait le plus pour moi.

Ainsi dès l'âge de 16 ans, je passai dans une émission télévisée pour participer à un quizz spécialement dédié aux jeux de SQUARENIX et le remporta haut la main, grâce à mon inépuisable culture concernant la saga des jeux Final Fantasy. Par chance l’éditeur de la firme RIOT GAMES présent ce jour là, décela en moi un potentiel marketing dans le but de vendre ses produits. Et là, l’histoire de ma vie commença.
Après une longue parlementation et de nombreuses propositions de contrat, mes parents acceptèrent mon intégration en tant qu’égérie de cette entreprise. J’immigra en Corée du Sud capital des Pro-Gamer.
Ce métier apparut comme une évidence pour moi, petit fanatique qui n’aurait jamais imaginé être propulsé à ce haut niveau, j’étais là où des milliers de personnes comme moi auraient voulu être. C’est alors que je pris conscience de la chance qu’il m’était donné. A partir de cet instant, je me concentra uniquement sur ma passion qui était devenu mon travail. Je devînt rapidement testeur de jeux tout en promulguant l’image de RIOT GAMES un peu partout dans le monde.
Par ma fonction d’égérie, je fus amené à faire pas mal de publicitée sur tous les supports. Un hebdomadaire du nom de "Summoner Showcase" me fut, d'ailleurs, confié. Ce dernier, ancré dans la culture geek, présente sous forme de web-expo, des œuvres d'art ou musical crée par les joueurs, en rapport avec les jeux (RG).


Mes Parents sont tous les deux Croates mais la gestion de l'entreprise de mon père les poussa à s’expatrier en Angleterre, dans la ville de Brighton.
Ma mère, n’avait  jamais quitté son milieu familial. De sorte qu’elle vécut assez mal  ce changement de vie car elle savait bien que le retour auprès de celle-ci ne serait pas pour tout de suite.
En effet, la date prévue de ma naissance approchait. Les jours défilaient emportant avec eux le  souhait de ma mère de me mettre au monde en Croatie auprès de sa famille. Mais elle accepta tout ceci par amour, en disant que c’était comme s’éloigner d’une famille pour en reconstruire une autre. Je naquis ainsi en ce bas monde le 11 Août 1990 dans un flot de cris de ma part et de pleurs de ma mère.

Malgré l’héritage des valeurs familiales par ma mère, je ne m’entendais pas avec mon père. nous étions comme chien et chat, à tel point que durant mon adolescence, je ne pouvais même plus supporter le son de sa voix. Il m’horripilait littéralement. Nous nous disputions souvent. Et en particulier sur un sujet sur lequel il ne tarissait pas « d’éloges ». L’homosexualité lui posait un véritable problème, il n’hésitait pas à se montrer parfois violent. Comme la fois où il a envoyé sa chaussure sur la télévision à l’apparition de photos de la Gay Pride au journal du soir.
S’il avait su le pauvre que durant tout ce temps son fils unique était gay, je crois qu’il se serait suicidé. Heureusement pour lui et moi, comme vous le savez déjà, à mes 16 ans je dus quitter le nid pour raison professionnel. Ce qui ne fut pas plus mal.
Quelques mois après mon départ, ma mère ne pouvant plus supporter les sautes d’humeurs d’un mari trop autoritaire la délaissant totalement pour privilégier son travail, le quitta. Les petites attention qu’il lui avait accordé s’évaporait, proportionnellement à la place de plus en plus haute qu’il occupait au sein de l’entreprise. Elle ne pouvait plus supporter d’être ignorée ainsi. Elle décida donc de rentrer en Croatie tandis que je m’adaptais à peine à ma vie en Corée du Sud

A mon arrivé en Corée, je ne réalisais pas encore tout ce qui se passait autour de moi. Vous comprendrez bien qu’à 16 ans, quand on est aussi timide et chétif que moi, quand on est habitué à rester dans sa chambre, on a du mal à se fait tirer à droite à gauche par des agents, managers et autres qui vous disent quoi faire en toutes circonstances. Je vous avoue que mes débuts ont été assez compliqués. Dans ce genre de pays, tout va vite, il fallait toujours se presser. J’enchainais rendez-vous sur rendez-vous. Mais après quelques semaines le rythme de travail ralenti quelque peu, ou c’était moi qui m’adaptais. je ne sais pas vraiment. En tout cas j’y pris goût assez rapidement.

Je vécu 6 ans en Corée en recevant la visite de ma mère une fois tous les 6 mois, sans compter les heures passés à discuter sur les réseaux sociaux. Lorsqu’elle venait me rendre visite nous avions un petit rituel. Nous nous goinfrions toujours au Samcheongdong, qui est un restaurant luxueux de la capitale (Séoul).
Durant ces soirées, nous passions notre temps à discuter de ce qui c’était passé dans nos vies respectives quitte à se raconter des choses que nous nous étions déjà dites par le truchement d’internet, mais vous savez cela n’a rien à voir quand on se dit les choses en face.
Surtout à quelqu’un qui comptait autant pour moi que ma mère.

A sa dernière visite, elle cita plusieurs fois le nom d’un homme. Cela me mit la puce à l’oreille et je finis par lui demander, si elle ressentait une quelconque attirance envers cet individu. Elle m’avoua, qu’en effet, ils avaient déjà eu l’occasion de dîner un soir et que ma très chère mère avait énormément apprécié cette entrevue. Moi, fasciné par le potentiel futur bonheur de ma mère,  je commençais à lui poser tout un tas de questions, sur son apparence physique. Ma mère connaissant mon attirance pour les hommes, ainsi elle ne manqua pas de me donner tous les détails. Certes ce n’était pas des détails intime car elle n’avait pas encore eu l’occasion de découvrir l’étendu de la beauté extérieur de cet homme.

Durant son séjour, je dus lui annoncer une chose assez importante. J’appréhendais sa réaction.
J’avais changé de nom de famille. Oui, car je ne me suis pas toujours appelé Lockheart. Mon ancien  nom était Skanjurevich, ce qui n'était pas particulièrement fameux.
Je profita d’un de mes voyages en Angleterre pour faire les démarches administratives nécessaires à ce changement de nom. Ma mère fut surprise par cette nouvelle inattendue, resta quelque instants bouche bée devant moi, avec un air ébahi. Quand elle se rendit compte de la tête juste atroce qu’elle me forçait à regarder, dans l’attente d’une réaction de sa part. Elle reprit son faciès normal et se mit à pouffer de rire… Je resta déconcerté devant tant de désinvolture. Après quelques explications de ma part, sur le fait que je ne voulais plus entendre parler de mon père et que porter son nom m’exaspérait.
Convaincue,  ma mère comprit très bien la chose car elle non plus ne voulait plus se rappeler de cette époque où il faisait partie de nos vies.

Elle repartie après 2 semaines passé à me supporter, direction Zagreb.
La vie reprenait son cours normal. Malgré l’occupation permanente que me procurait mon métier, quelques temps après le départ de ma mère, je ressentis de la nostalgie. De plus, depuis son passage en Corée je n’avais plus eu de nouvelle.
Alors que je pensais de plus en plus à prendre un congé pour lui faire une surprise en me rendant à Zagreb. Je reçus un appel de sa part, elle avait l’air légèrement euphorique. Mais vu la nouvelle qu’elle avait à m’annoncer tout s’expliqua. Elle allait se remarier avec l’homme dont elle m’avait tant parlé. La nouvelle me surpris, et me parut légèrement prématuré, quand je lui demanda si elle était sure d’elle. Elle me lança un Oui si franc et massif que je ne pus douter de l’amour qu’ils éprouvaient l’un envers l’autre. Elle m’invita bien sûr par la suite à me joindre a eux lors de ce mariage. Je me dis alors, qu’elle venait juste de gâcher la surprise que j’avais prévue. Tant pis ce sera pour une autre fois.



Je pris l’avion en fin de semaine, le temps d’organiser la chose.
Et me voici arrivé à Zagreb cette ville dont j’avais si souvent entendu parler mais dont je n’avais aucune connaissance.
1507 mots





Revenir en haut Aller en bas
 

♥ ► Les chronique d'un geek fantastique ◄ ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rédaction d'une chronique - Tutoriel
» Constipation chronique en 4ans fille...
» rhume chronique
» Le monde fantastique D'Oz
» Maladie chronique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Piece of me :: build your future :: fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Homosexualité