AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 Lead me to hell=> TERMINEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 15:33


Keenu Abyss Gorgovitch
reprenons les chemins d'ici, chargé de mon vice, le vice qui a poussé ses racines de souffrance à mon côté, dès l'âge de raison – qui monte au ciel, me bat, me renverse, me traîne. ▲ RIMBAUD
carte d'identité
nom complet ▲ Gorgovitch Prénoms ▲ Keenu c'est son nom de baptême, Abyss son nom de scéne age ▲21 ans date de naissance exacte ▲ 01.08.1992 lieu de naissance ▲ Moscou nationalité et origines ▲Russe statut ▲ Célibâtard occupation ▲ Musicien et violoniste de talent orientation sexuelle ▲ Indéterminée groupe ▲ losing control of myself
avatar ▲ Jack Roth (tumblr)
✎ CARACTÈRE
« Brisé, Keenu.
Comme un verre de cristal jeté au sol. Comme la  grèle sur le monde, comme les os de son frère sous les coups de son père.
Perdu,  Keenu.
Comme un flocon de neige que l'hiver oublie, comme la feuille d'automne que le vend cueille et exile, loin. Seul, Keenu.
Comme un silence entre deux accords, comme une nuance griffonnée au coin d'une partition en bordel. Virtuose, Keenu.
Comme la nature quand elle créé, comme la diva qui chante, comme l'Artiste qui peint, comme Galathée qui façonne, en amour de pierre, la vertue sacrifiée.
 »

–les masques de plâtre n'ont point de rougeur au service de la honte- Musset

Il y a ce regard, quand tu regarde en dedans, ces orbes couleurs larmes, ces miroirs-bardes, troubadour d'un drame apocalyptique, comme des copeaux de cœurs brisés.
Keenu.
Keenu c'est l'innocence pendue sur l'autel du vice, un candide écorché.
Keenu, c'est une pluie d'Atlandide a la cambrures d'une paupière, c'est la courses folles des lacrimes du diables, c'est la solitude echarpé dans un lyrisme bohème.
Keenu est doux comme une paire de cils, comme le duvet des nuages, sensible comme une pucelle mal réglée.
Keenu, c'est l'innocence brute qui s'est perdu quelque part en Erèbe, c'est l'ange dans l'Hadès.
Keenu, c'est ce brin d'illogique, c'est cet enfant de passion. Il n'est pas candeur biblique, il est candeur humaine. Il vit sans préconçus, sans sous-entendu, entier, a chaques fois, il vit en vertu nonchalente, en chasteté de l'âme qui ne se gangrène pas -qui ne se gangrène plus-.
Keenu, c'est la pureté d'un  concerto, c'est la douceur du crin de l'archet, c'est la violence du crescendo, la passion du requiem.

C'est la fragilité explosée, la rage viscérale, ce sont les sentiments affolés, lâchés.
Keenu, c'est la symphonie d'un homme perdue entre deux tempos.
Keenu, c'est un panel d'émotions sous vide, synthétisées dans les hurlements, c'est le cris d'un loup.
Keenu c'est un homme qui louvoie entre les hanches de la Terre, suspendu entre vice et vertu, c'est l'innocence brute en candeur de maison close.
Keenu n'est ni bon ni mauvais, ni loup ni rois, ni prince ni sorcier.
Keenu c'est un homme qui n’existe qu'à travers la musique puisqu'au fond de son crâne, tout est musique. Dans sa tête, il a ce flot de mélodies qui enserrent son crâne à l'en faire hurler, alors il les vide dans un micro, il vide tout, sans respirer, suspendu au souffle de la foule qui soutient ses notes.
Keenu n'a pas de définition propre, pas de caractère fixe, c'est la bipolarité en rayures, skyzophréne en plein spleen.
Keenu, c'est un écorché vif qui panse ses plaies dans une pluie de la mineurs.
✎ PARTICULARITÉS
NB: cette fiche, écrite il y a un certains temps a viellit dans sa forme, mon écriture c'étant améliorer, j'ai entrepris de réécrire certaines partie dont celle-ci ne fait justement pas partie, pardonnez donc la pauvreté du style.


Keenu est simple et il aime la simplicité. S'habillant sobrement il n'est pas de ceux qui passerait des heures a disséquer leur lingerie. Ca fait d'ailleurs son charme. A oui... son charme. Keenu est ce genre de personne dont la beauté est spectaculaire. Pas la beauté des statue de marbre, d'Apollon ou d'Hermès, non la beauté véritable. Ce genre d'être dont le physique fait montre de la main divine, enfant de la grâce, il se meut avec une élégance innée et féline. Mais le pire dans tous ça, c'est qu'il ne s'en rend pas compte. Il ne sais rien des flammes que balancent son regard assuré ni de l'effet du timbre chaud de sa voix. Il ne sait rien du grain fin et halée de sa peau ni de la soie dorée de ses cheveux. Il ne sait rien de magie de son sourire, ou celle encore plus terrible de ses larmes. Il ne connaît l'effet qu'il fait. Il se sait certes beau, du moins pas laid, mais ne se reconnaît ce charme qui pourtant est le sien. Une humilité qui d'ailleurs attire la haine autant que la jalousie.

On notera chez Keenu aussi son attrait absolu pour la musique. Passion qu'il avait découverte très jeune mais exacerbé lors de son exil monacale forcée, sa « cure » en quelques sortes. Son violon fait partie intégrante de lui. Quand il en caresse les cordes, sont âme entière semble suspendus dans le frottis de l'archet et il n'y plus d'humain en lui que l'apparence. La musique le sublime, le magnifie et le nourris. Entretenant sa virtuosité par ses tourments. Il joue principalement du violon et du violoncelle mais officieusement il est plutôt doué à la guitare et au chant.  Par ailleurs il a signé son goût pour la musique d'un tatouage discret sur la nuque représenté une clé de sol.

derrière l'écran
PSEUDO ▲ écrire ici PRÉNOM ▲ AlexisAGE ▲ 18 SCÉNARIO ? ▲NONE PRÉSENCE ▲ Régulière COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ J'étais des votres avant la grande mise à jour et me voici de retour -pour vous jouer un mauvais tour èé- j'étais Roxxan avec le bandantissime Josh Beech en vava :)  CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲A voir ce que donnent les changements CODE DU REGLEMENT code oki by le staff AUTRE ▲ Pipicaca DIVERS CREDITS ▲ Tumblr et Abyss
POUR NOUS AIDER
Code:
» <b>JACK ROTH (TUMBLR) </b> ▲Keenu Gorgovitch




Dernière édition par Keenu Gorgovitch le Mar 11 Mar - 14:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 15:34


Crucifixus
reprenons les chemins d'ici, chargé de mon vice, le vice qui a poussé ses racines de souffrance à mon côté, dès l'âge de raison – qui monte au ciel, me bat, me renverse, me traîne. ▲ RIMBAUD

Born This Way
▲ Les remous du Moscov vrombrissaient dans l'air. On pourrait croire que les gouttes qu'il projettait se cristaliseraient et tomberaient dans une pluie de glace sur le sol. C'était le jour le plus froid du monde. Le givre était partout et  une épaisse couche de neige recouvrait le monde en un manteau duveteux. Le temps semblait s'être arrêté. Dans la ville, les cadavres des sans-abris jonchaient les rue vide. Leur peau bleue, leurs cils qui ceuillait les flocon. Des statue de morts, des centaines de statue de glace que l'hiver avait semé. Tout est blanc, tout est froid. Le vent s'acharnait contre les vitre, s'emmelant dans les cheveux de ces graines de misère qui écloreraient avec le soleil dans un parfum de charnier. Quelques part en plein blizzard, au chaud sur une couverture que réchauffait les flammes salvatrices de la cheminé copulaient pour la seule et unique fois le couple Gorgovitch. Dans le froid qui brise tout, sous la chaleur du bois qui craquelle, au milieu des chairs moite et rouge, expulsé dans un rale blasphème Keenu se fraya un chemin et vint semer le corps d'Adna. Sa graine bicéphale, bien au chaud de le cocon de chaire se déculpa. 9 mois plus tard, sous le soleil qui tane, naquirent deux jumeaux. Dans des lange tissé en fil d'or, sous l'oeil omniprésent du crucifix.
Ils naquirent dans une famille d'oligarque Sovieto-croate qui avait fait éclore leur fortune sur les ruine du communisme. Vivant grassement sous l'égide d'un catholicisme extrême, la famille avait su s'imposer dans un pays en cendre.

C'est dans ce contexte donc que naquirent les deux jumeaux. L'un blond, l'autre brun. Sans aucune autre Différences.

Comme dans tout couple de jumeaux, l'un dominerais, l'autre serait l'ombre de son frère. Keenu sera l'ombre. Dépendant de son jumeaux comme un toxicomane a sa doppe, comme une nymphomane a ses doigts, comme un mélomane a ses écouteurs. Les deux frères n'étaient pas séparable. Enserrés dans les lien profonds de leurs fraternité   il ne se passait pas un seul instant sans que les deux frère ne se touche, ne se parle. C'est comme s'ils n'étaient qu'une âme dans deux corps.


Ils furent élevés dans un vision extrême du catholicisme, leurs parents puritains avaient une conception violente et aliénante de la religion. S'en suivait mea culpa, flagellation et coups. Cette religion étouffante empêcha les deux jeunes de s’épanouir entièrement en les laissant dans la crainte d'un œil divin omniprésent. Ce qui devait être leur foi devint leur cauchemar. De même que leurs père. Conserviste violent, élevé à la vielle école reproduisait sur ses enfants l'éducation  qui fut la sienne. De violence en piété, les deux enfants fleurirent en graine de peine dans un monde d'or crucifié.



« -Papa, on fait nos prières tout les soirs, on va à l'Eglise le dimanche, on ne pêche pas. On est de bons chrétiens alors pourquoi sommes nous malheureux ? Est-ce que dieu ne nous aime pas ? Demanda un jour le frère de Keenu, terrorisé des conséquences que pourraient avoir sa demande.


-Dieu vous aime tous. Soupira donc Dimitri, le père. Adna elle, la mère s'affairait dans la cuisine, faisant mine de ne pas entendre, comme à chaque fois.

Colère. Frustration. Incompréhension. Innocence.

-En fait, dieu est méchant avec nous. Toi aussi tu es méchant. Et Maman est bête parce qu'elle nous protège pas.  A la télé ils disent que c'est pas bien de frappé les enfants et que dieu n'éxiste pas et que c'est pas Adam et Eve les premiers homme et qu'on descend du singe et que...La Logorrhée de Keenu aurait pu durer longtemps. Très longtemps. Mais à peine les premiers mots sortis d'entre ses lèvres. Il su que ça n'allait pas ce passer ainsi.
Il savait ne serait-ce qu'en pensant ses mots, qu'il allait être punis.

Le père se lève. Le teint neigeux et le regard aussi froid que le mistral sur la toundra. La main se lève, gifle. La mère referme la porte de la cuisine dans un gémissement douloureux. Miroslav essais de protéger son frère mais les coups pleuvent sur les deux enfants. Sang et larmes se mêlent aux cris. La mains lourde, le pied ganté d'une paire de rangers. Plus violent que jamais, la père se mit à épancher sa soif de domination sur ses enfants. Les envoyant contre le mur. Faisant résonné les coups. Puis soudain plus rien. Comme cela avait commencer cela se finit. Laissant ses fils en sang, blessé, les lèvres éclatées, les doigts brisés et surtout, le cœur en miette.

-Moi je ne vous aime pas. Mais dieu lui aime tout le monde.

Il y avait des larmes sur ses joues. Dimitri se dirigea dans la pièce qui servait de chapelle. Très vite, les deux enfants prostrés l'un contre l'autre entendirent le bruit du cuire qui claque contre la peau tandis que leurs bourreau psalmodiait son mea culpa...

Adna vint récupérer les deux garçons qui la regardèrent d'un regard proprement écœuré. Le regard du enfance déchiré de la main violente d'un père carnassier et d'une mère couarde. Le regard propre de la haine infantile qu'on sait que jamais elle ne s'éteindra. Il se levèrent et allèrent dans leurs chambre. Haïssant encore plus leur mère pour son inaction que leur père pour leur violence. Jusque tard dans la nuit il pleurèrent dans les bras l'un de l'autre. »





Shall Music Save Us
▲ Ils grandirent ainsi. Parmi les coups et les larmes. Reclus dans leurs maison, exilés de toutes autres compagnie que celle du père et de la mère. Jusqu'à leurs dix ans. Enchainés à la violence, attaché a une dévotion marâtre, torturer par leur père fou, frappé par la bible, écœurés, écorchés de tout rêve, candides désossé d'espoirs.

Il était dans la tradition familiale du père de confier ses enfants à leurs dix ans a un institut religieux en Croatie d’où Dimitri était originaire. Une sorte de délivrance des deux côtés quand les deux frère furent placés là bas. Ils avaient dix ans. L'institut en question formait très jeune les enfants a des discipline choisies. Depuis ses 4 ans Keenu jouait du violon et se révélait très doué malgré les remarques rabaissantes de son père et Miroslav lui était un prodige du piano. Ils intégrèrent donc la branche d'étude musicale de l'institut. Ce furent au fond leurs plus belles années. Bien que haissant de par leur éducations tout ce qui se rapportait à la religion il mimèrent à la perfection une dévotion sans borne. Priant de tout leurs cœurs tout en pensant que dieu n'étais qu'un vieu con aigri.
 Aussi ils ne voyaient leurs parents qu'aux vacances estivales. Vivant par la musique et pour la musique ils trouvèrent grâce à elle un moyen de curer leurs âme bafouées.

Miroslav se découvrit plus libéré avec les années, plus assurés que son frère. Il le protégeait. Keenu était d'une nature bien trop douce face aux autres pensionnaires. Complètement naïf et ingénue, il vivait dans l'ombre de son frère sans en souffrir. Leur professeur d'histoire de la musique les pris en affections et ils découvrirent avec lui la douceur paternelle, et plus encore l'amour. Ils l'aimaient de tout leur cœur, épanchant dans les bras assuré de cet instituteur l’absence d'affection qui fut la leur et ce professeur, stérile et homosexuel vit avec eux la  seule opportunité de sa vie de connaître la joie d'être un père.  

Plus doués chaque années, les deux frère étaient à 14 ans les étoiles montantes de l'institut. Le violoncelle vint ouvrir ses cordes pour Keenu tandis que Miroslav apprit peu à peu la guitare sèche, initiant aussi son frère.

Les première tentions entre les jumeaux naquirent ici. Avec l'adolescence, Miroslav se mit à se rapprocher des filles et à délaisser quelques peu son frère. Keenu d'ailleurs avait lui aussi ses première expérience mais une cission étaient né entre eux... et pourtant.



Summertime
▲ « Nombre de mythologies croient en un jugement dernier, un enfer improbable où les méchants sont jetés pour y être punis. Ils croient que nos pêchés nous vaudront tortures et pénitences, que pour l’éternité, le mauvais seras châtié, fouetté, immolé. Ils croient que les flammes d’une Géhenne illusoire viendront dévorer la chair de son âme et que son être entier, dans la souffrance éternelle tendra vers le repentir. L’enfer et sa violence, sa douleur, son impétuosité. L’enfer existe. J’y suis allé. Du jour où j’ai poussé mon premier cri jusqu’au jour ou j’eus ses lèvres, j’ai brûlé. L’enfer est parmi nous. Il n’y a pas de plans, pas de jugement, bons comme mauvais peuvent brûler ou voler. Il n’y a ni démon, ni ange, ni Dieu, ni Diable. Il n’y a que l’être humain qui se construit son propre enfer et celui de son prochain. L’enfer j’y ai vécu, j’y ai brûlé. C’est mon séjour dans l’asphodèle que je vais vous raconter. Certain nieront la véracité de mes mots, d’autres me trouveront immoral, d’autres encore seront écœurés et l’infime partie d’entre vous qui comprendrez, comprendra. C’est l’histoire d’un enfant funambule, dansant au-dessus d’un gouffre où des hordes d’ombres affamées veulent l’avaler. L’histoire de la chute puis de l’ascension. Mon histoire. »
Journal de Keenu.

Il faisait chaud. L'été avait semé ses grains de folie, seché l'herbe et trempé les corps, miroitant sur la peau mordorée du lac, scintillant comme un milliard de diamants, comme des milliers de prunelle azurées enlarmées qui trempait dans l'ondée tiède. Le soleil avait gommé la tristesse de l'hiver, il avait gommé la peur de revennir chez les parents, de revoir le père. Le soleil avait paré les joues de sourire, il avait atenué la violence. Vois, les deux corps nus sur la berge que l'été a tiédis, les deux frère enlacé en candeur, front contre front, unis dans un  seul souffle, libre là, quand le  père s'enfermait dans la maison de campagne et que la mère se cachait dans sa cuisine, là, heureux comme des enfants, quand la cabanne les cachait, quand leur corps trempé sêchait doucement, le derme frissonant. Les mains liées, en douceur, les yeux voyeur sans vice, qui admirait le formes de l'autre. Le timbre chuchottant. Juste de la douceur, dans un sourire, du bonheur, dans l'unité. Jumeaux.

Candide écorché.


-Comment tu fais toi avec les filles. Je veux dire, tu les embrasse... et le reste ?Keenu rougit de sa question, se sachant indiscret.

-Je sais pas. Soupira Miro. Ca viens par instinct, je fais pas attention. Je les embrasse et puis c'est tout... et le reste c'est pareil.

Keenu se renforgna. N'osant poser sa question tandis qu'au creux de son ventre, un sensation nouvelle et inconnue naissait. Il se mordit la lèvre inférieur et se retourna de dos à Miro. Ce dernier se rapprocha de son frère pour le serrer dans ses bras. Déposant un baiser innocent sur son épaule.

-Keen', qu'est-ce qui va pas ? Demanda Miro.

-Je... Je me sens seul. Tu es toujours avec elles, tu as des petits amies mais moi je suis seul... Je... je veux que tu m'apprenne. Comment faire avec les fille.... Kennu se retourna face à Miro, plongeant ses yeux larmoyant dans ceux de son frère. Je t'aime tu sais... ne m'abandonne pas...Je serais tellement seul sans toi... tellement seul....

Un caprice, tout au plus, mais en échos, une détresse, la peur du monde seul, la peur de ne plus avoir son frère, d'être leguer aux affres de la Fortunes sans guide. D'être une ombre sans corps, une ombre seule, en agonie.

Miroslav était troublé par l'intensité du chagrin de son frère. Une boule de culpabilité naquit dans sa gorge tandis qu'un monstre déchirait son cœur. Il ne supportait pas que son frère soit triste. Cela lui faisait autant de mal que si on lui avait enfoncé un couteau dans le ventreet qu'on fouillait ses tripes.  Ils avaient tellement traversé ensemble et Keenu était si fragile.... Il avait besoin d'être protéger, et lui avait besoin de le protéger. C'était si fort entre eux. Miroslav pris le corps de Keenu le serrant contre lui, posant ses lèvres dans son cou.

-Jamais je ne t'abandonnerais...

Leur étreinte s'étendit sur de longue minute, le soleil déclinant peu à peu. Il leur restait deux heures avant de devoir rentrer. L'oeil torve du ciel se cacha derrière les nuages, laissant les frère seul avec leur solitude a remplir. Les arbres les protégeraient, pour sur.

-Aller, je vais t'apprendre à embrasser. Après tout on est frère, ca ne doit pas déranger.

Keenu sourit, rassuré, laissent ses doigts courir sur l'épaule de son frère.





Alors Keenu s'approcha de son frère, doucement avec une timidité affolante, caressa son nez du sien laissant leurs souffle intimidé s'emeler dans une valse violente. Puis enfin il avança. Au début ce n'était qu'une caresse timide, puis la passion s'amena. Le monstre qui grondait au creu de leurs ventres s'éveilla et ils ouvrirent leurs lèvres, s'embrassant à pleine bouche, Keenu gémissant à moitié quand Miroslav grimpa sur lui. Les mains de Miro étaient partout, sur son visage, ses hanches tandis que Keenu laissa les sienne dérivé jusqu'au rein de se frère.

[la scène qui vient contient un contenu érotique plutôt modérer, cependant, étant donné le caractère incestueux, je trouve bon de prévenir]

Leurs désir se caressait, leurs âme s’émancipant de tout préconçus, de toutes pudeur pour unir leurs lèvre dans un baiser lascif qui les emmena au porte du septième ciel. D'elles-même, les lèvres d'un Miro qui ne se pose aucune question glissèrent pour ravager le coup de son frère, ce dernier se perdant entre gémissement et râle, innocent du plaisir et de la tentions qui lui vrillait les tripes. Les lèvres de son frère chutaient toujours, allant ou elles voulaient. Toujours plus bas. Oui. Là. Dans un petit cris il se tendit contre la bouche de Miro, laissant ses mains s’emmêler dans la soie brune de cheveux de son jumeau. Il n'y a rien de sale dans cet acte, dans ces baisers et ses caresses, dans ces gémissements. Juste deux êtres qui s'aime malgré leur fraternité et qui s'étreignent de le soir naissant.

Les heures s’emmêlent et le temps s'égraine. Les secondes s'enfilent comme des perles et leur gémissements alimentent le soir de sa douce musique. Les corps innocent avaient  trouvé le chemin pour s'unir et dans une dernière ondulation, il finirent de s'aimer. Se serrant l'un contre l'autre de longues minutes avant de reprendre le chemin de la maison.

L’été entier fut le témoin de cet amour magique qui était né entre eux. Bien que frère, bien que jumeau, leurs cœur avait trouver le dernier chemin possible pour les unir amour tellement puissant que toutes les histoires romantique du monde n'en deviennent que des œuvre pour prépubères.


Brocken
▲ Leurs idylle dura un an. Un an pendant lequel Keenu fut plus heureux que jamais. Ils s'aimaient dans le secret du soir, dans le secret du noir, de leurs chambre, parmi les déclaration chuchoté et les gémissement étouffés, sur l'oeil torve de la lune, emitoufflé dans le silence, résonnant en écho dans l'agonie du jour, en amant d'Artémis sur l'autel du vice. Dans l'innocence du premier amour. Sans chercher à savoir pourquoi. Sans comprendre comment.  L'été suivant arriva tellement vite. Il venait de passer la dernière années dans l'institut. Ils avaient 16 ans et allait s'ouvrir pour eux les voies du conservatoire. S'installer ensemble au conservatoire de Paris et vivre enfin loin des crucifix et des prières. Juste la musique par la musique et pour la musique. Mais le destin diront certain ou le doigt de dieux diront d'autre en avait décidé autrement. Ils avaient seize ans. Dans la chambre qui fut le théâtre de leurs peines d'enfants se lièrent une nouvelle fois leurs corps.

Leurs père entra.
Colère. Abomination. Rage.

Ses yeux s'injectèrent de sang et sa bouche se tordit dans un rictus effrayant. La peur faucha les amants. Ils savaient au fond, mais s'ils avaient toujours gardé cela sous silence que ce qu'ils faisaient étaient mal. Interdit et par la loi et par la bible. Tous ce passa très vite. Encore nu Miroslav fut traîné hors de la chambre. Il avait beau être jeunes et vigoureux,  Dimitri avait encore sa force de titan. Il assomma simplement Keenu. Quand il se réveilla. Son père battait encore le corps inanimé depuis longtemps de Miroslav. Le crane avait explosé et le sang se répandait en une flaque noire sur le parquet. La mère était prostré dans un coins, toujours avec ce silence sépulcrale, serrant contre elle son chiffon.

-Miro !!!!

Son cris était déchirant, se jetant sur son père il le fit chuter à terre puis vint se recueillir sur le corps de son frère. Le secouant d'un geste désespéré, embrassant ses lèvres déchiré, son front explosé. Maculant sa peau de neige de sang. Gémissant sans intéruption le nom de son frère aimé. Puis dans un cris ravagé par les larmes et la rage.

-Tu avais dit, tu avais dit que tu ne m'abandonnerais jamais !!!!

Dimitri se relève. Aussi froid que les yeux du diable. Ses pas claquant dans la cuisine maculés de sang, les meubles renversés.  Sa main saisis les cheveux de Keenu et il le souleva, celui-ci cria puis par instinct envoya  son pied nu dans l'entre-jambe de ce père infanticide. Ce dernier le lacha mais s'appretta à frapper une énième fois son fils. Puis ne bougea plus. La détonation résonna de lourdes secondes dans la maison. Le corps tomba, chuta, écrasant sa tête dans le sang de ce fils qu'il a tué.

-Pas lui, dit Adna, lui tu l'auras pas salaud.








Madness

Suite a ces événements, un enquête fut lancées et Adna fut placées en prison pour intraitance.  Keenu lui finit peu à peu par ses terré dans un silence  absolu. Les seuls son qu'il laissait s'échapper étaient ceux de ces instruments. Il fut placé en service psychiatrique. Sombrant peu à peu dans l'abîme de la dépression il en vint et ne même plus caresser son violon. Prostré dans sa chambre, serrant contre lui un T-Shirt de Miroslav. Perdu en larmes et silences catharsique . Deux ans passèrent avant qu'il ne desserrent à nouveau les lèvres....

[ceci est l'extrait d'un livre que j'écris en rapport avec Keenu, merci de ne pas l'utilisé et de respecter mon travail]

"Les ombres s’allongeaient une énième fois sur sa peau, seul illuminé par la lumière sale des néons qui éclairaient la rue. À même le sol, le corps désarticulé semblait mort. Les yeux vides et laiteux ne regardaient rien. Les bras nus étaient étendus autour de lui comme ceux d’un crucifié. La seule preuve de la vie tremblante qui l’animait encore était sa respiration qui soulevait sa poitrine nue d’un mouvement faible mais régulier. L’odeur aseptisée, mélange de chlore et de citronnelle, propre aux hôpitaux emplissait la pièce, aussi écœurante que douce. La porte était fermée à clé et le lit aux sangles de cuir brun ouvertes trônait comme un instrument de torture. Un violon usé était négligemment posé sur le sol, allongé sur une orgie de partitions poussiéreuses. Sur son ventre, ouvert à la dernière page reposait tranquillement un livre aux pages jaunies. Sur la couverture on pouvait lire : « Une saison en enfer ». Ce recueil du jeune poète Rimbaud, aussi libre qu’un oiseau et aussi torturé qu’il l’est lui-même l’avait touché, avait éveillé au creux de sa poitrine ce cœur qui avait cessé de battre le jour maudit où il vit son être déchiré, morcelé dans le sang de la cuisine de son père. Lentement, avec des gestes félins, emprunts d’une grâce fragile, il entreprit de se rhabiller.

À quelques mètres de là, dans le couloir blanc, s’avançait le professeur Svane. Celui-ci avait accouru quand on lui avait dit qu’il avait enfin parlé. Un seul mot puis plus rien, mais il avait parlé ! Depuis deux ans que le garçon se murait dans un silence mélancolique, les quelques syllabes qui avaient pu être dites signifiaient qu’il revenait, revenait de très loin, d’un pèlerinage dans les ombres de la souffrance, dans les frasques de ses souvenirs sanglants. Le professeur savait qu’il était trop optimiste, qu’il allait trop vite, mais la rémission du garçon était pour lui un rêve qui jusqu’à aujourd’hui lui paraissait justement n’être qu’un rêve, un fantasme que l’on peut caresser, imaginer, mais qui demeure irréalisable. Il avait parlé, bon sang !
Une infirmière l’attendait devant la porte de la chambre, ses yeux bleus pétillaient d’une joie enfantine.
-Il a parlé ! Mon dieu, depuis deux ans qu’il est là je n’avais jamais entendu de lui que des soupirs ou des sanglots, mais il a parlé !

Dans sa chambre, le jeune homme attendait, entendant des bribes de la conversation. Entre ses mains il tenait le crucifix qui jusque-là était accroché au-dessus de son lit, il entreprit de le démembrer. L’ouvrage en bois, peu solide, céda vite et il posa son trophée sur le lit. Ophélie –l’infirmière- lui avait dit qu’elle priait pour lui, mais nom de Dieu, ce n’est pas le grand barbu sur Son trône de nuage qui allait le sauver. Dieu ne sauve personne, la vie le lui avait appris, si tant est qu’Il existe, Il regarde, se repaît du monde d’ombres, de poussière et de cendre qu’Il a créé, des passions dévastatrices des hommes. Où était-elle Sa colombe quand le coup de feu avait résonné ? Ou était-Il Dieu quand il l’avait supplié de lui redonner vie, de réveiller le corps inerte qu’il avait aimé jusqu’à l’épuisement ? Ou était-il Dieu quand le destin s’acharnait à faire de lui un mort vivant ? La main de Dieu n’est qu’une ombre poussiéreuse, cendres d’un brasier éteint qui d’une caresse de ses griffes de charbon s’amuse à vous lacérer le cœur, à déchiqueter votre âme et à raturer votre existence. Les prières ne sont qu’un poison noir qui, en vous faisant croire qu’elles vous aident, vous remplissent de faux espoirs qui vous saignent un peu plus chaque jour. Dieu est un salaud. Un putain de menteur vicieux caché derrière Son masque de vertu. Elle a eu beau prier, Ophélie, ce n’est pas la Bible qui le sauvera.

La porte s’ouvrit, grinçant doucement sur ses gonds quand le Professeur Svane entra. Ilian leva sur lui ses deux yeux, bleus, nuancés d’une touche couleur olive. Svane était grand, bel homme du haut de ses 45 ans il avait les cheveux poivre et sel, la mâchoire carrée et des yeux lapis-lazuli intenses. Ilian avait remarqué qu’il s’habillait souvent en vert, arborant des cravates des plus originales. Celle d’aujourd’hui était blanche striée d’éclairs rouge et bleu. « Couleur vive pour jour de fête », s’était-il dit en l’enfilant. De sa voix douce où l’on décelait dans sa façon de traîner sur les « r » ses origines germaniques, il salua Ilian avant de s’asseoir sur la chaise qui lui faisait face, croisant ses jambes, offrant au jeune blond un sourire émerveillé. Il avait toujours été émerveillé par la douceur des traits d’Ilian, ses rondeurs infantiles, ses fossettes qui apparaissaient régulièrement du temps où il souriait, son éternelle moue boudeuse et ses yeux à en damner le plus saint des papes.
Le jeune homme le regardait avec une intensité que Svane ne lui avait jamais vue. Ilian entrouvrit ses lèvres et les referma, comme si les mots qu’il avait voulu dire l’avaient brûlé.
-Dis moi Keen, s’il te plait, dis moi que tu es revenu…
-Je suis revenu.



"








Salvation


Peu à peu, Keenu reprit goût à la vie et à la musique. Il emènagèrent à Zagreb avec Vladimir jusqu'à ce que ce dernier ne soit rappelé à Moscou pour suivre la fin de vie de ses parents. Les adieux se firent sans larmes. À 19 ans, Keenu était un être de joie et de musique, décidé à vivre pour deux cette vie qu'il aurait du vivre avec son frère. Certes il reste au fond de lui cette ombre noire que le fauche parfois. Travaillant au conservatoire de Zagreb, il est bien décidé à se relever définitivement. Toujours aussi innocent, il ne se rend pas compte de la convoitise que certains lui portent. De la jalousie qu'il peut attiser. C'est un homme enfant, homme violon qui débarque dans vos rues. Une fleure à ceuillir pour l'amener à son Zenith.











________________________________

ca, c'était avant :
 


Dernière édition par Keenu Gorgovitch le Mar 11 Mar - 14:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang bang
My baby shøt me døwn

† Bang bang †  My baby shøt me døwn

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 2064
ϟ points : 149
ϟ âge : 91
ϟ inscrit le : 08/09/2011
ϟ date de naissance : 30/04/1926
ϟ avatar : Samuel Larsen
ϟ crédit : Vava by Shiya et signa by Abyss de mon coeur ♥.♥
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Pathétiquement amoureux de son "ami" Yoav
ϟ jukebox : Anathema - Lost Control | Jeff Buckley - Grace | The Gathering - Home | Shape of Despair - Quiet these Faces are | Virgin Black - Our wings are burning | Silencer - Death, Pierce me.
ϟ citation : "La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité."

ϟ double compte : I. Judas Velić

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 16:30

Aw le beau jeune homme ♥️ Dread Poweeer xD
Bienvenue parmi nous ! Courage pour ta fichette et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à contacter le staff   

________________________________
Quietly these colours will fade. But soon they will be as one. For a moment i will stare, into this deep saddened sea. And will suffer the death's fright. Under these waves emotions lay, still never they'll return. As they are laid to rest, into this one lonely life. Which, perhaps is growing. Painfully... Into life to die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 16:41

ohwi des dreads o/ des dreads PARTOUUUUUUUUUT.

Bref.

Merci et content de te revoir ;). j'espère pouvoir rp avec toi cette fois-ci <3. (si tu te rappelle pas de moi, j'te pardonne, mais pour t'aider...;
c'était moi <3, Roxxan:
 

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang bang
My baby shøt me døwn

† Bang bang †  My baby shøt me døwn

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 2064
ϟ points : 149
ϟ âge : 91
ϟ inscrit le : 08/09/2011
ϟ date de naissance : 30/04/1926
ϟ avatar : Samuel Larsen
ϟ crédit : Vava by Shiya et signa by Abyss de mon coeur ♥.♥
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Pathétiquement amoureux de son "ami" Yoav
ϟ jukebox : Anathema - Lost Control | Jeff Buckley - Grace | The Gathering - Home | Shape of Despair - Quiet these Faces are | Virgin Black - Our wings are burning | Silencer - Death, Pierce me.
ϟ citation : "La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité."

ϟ double compte : I. Judas Velić

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 17:21

Ah mais oui Roxxan ! Contente de te revoir parmi nous ! On te manquait hein, avoue   
Oui cette fois je vais pas te louper, j'exige un lien et un rp   
PS : OMG ce kit de malade !   

________________________________
Quietly these colours will fade. But soon they will be as one. For a moment i will stare, into this deep saddened sea. And will suffer the death's fright. Under these waves emotions lay, still never they'll return. As they are laid to rest, into this one lonely life. Which, perhaps is growing. Painfully... Into life to die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 17:38

héhé, j'avoue que vous me manquiez. j'ai mis du temps mais me revoilà, et cette fois, j'vous lache pas.

ps1: pour le lien, au vu de ton avatar, j't'épouse quand tu veux xD.

ps2: des fois, photoshop se révelle source d'inspiration xD.

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 19:18

Re-bienvenue sur le forum ;) !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 19:22

Merci :)

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 21:09

rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue alors ^-^ tu connais la maison mais si jamais tu as besoin d'aide, des questions n'hésite pas à nous solliciter *-* voilà voilà   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 22:14

Merci :) .

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 23:03

Mon petit Alexis. Eh bah, j'ai même pas eut besoin de lire ton prénom poru deviner. Puis j'admet qu'Anaïs me l'a balancer en sms dans la journée J'ai mes sources.
Rebienvenue à toi, t'écris toujours comme un dieu, ramène des bêtes de sexe comme toi sur le forum, ça manque (a)

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Lun 10 Mar - 23:46

hey, ton message m'a vendu du rêve. merci xD. et prends garde a Absinthe, il m'égale voir me surpasse par moment :)

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 0:19

J'en doutes pas, des liens sont obligatoires avec vous deux de toute les manières. Bien que je ne vous égale en rien. M'enfin o/

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 11:14

:3. hate de rejouer avec toi <3

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 11:38

  

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 14:01

Fiche terminée :)

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 20:29

Je te valide ta fiche est parfaite bien écrite, sacré histoire d'amour incestueux qui tourne mal, on peut dire que le perso à souffert le pauvre =/

en tout cas re amuse toi bien parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Mar 11 Mar - 21:18

Merci <3

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Jeu 13 Mar - 9:24

Rebienvenue parmi nous =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   Jeu 13 Mar - 12:03

merci, homme a l'avatar délicieux :3

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Lead me to hell=> TERMINEE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lead me to hell=> TERMINEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2nd Armored "Hell On Wheels"
» Marche du 5 juin : Hell's corner
» Quelques photos d''Etendard
» Rachel Summers [TERMINEE/TC]
» In Vino Veritas ( Jub' Amy) Le Hell Angels ( Salem City : 12 Km de l'Institut)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Piece of me :: build your future :: fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit