AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 Marche pour l'espoir : Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
PORTE PAROLE DE
LA COMMUNAUTÉ GAY


Voir le profil de l'utilisateur http://gay-community.forumgratuit.org
ϟ messages : 437
ϟ points : 1
ϟ inscrit le : 17/07/2011
ϟ avatar : Evangeline Lilly.
ϟ âge : 31 ans.

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Dim 4 Mai - 14:31


Marche pour l'espoir

Funeral March


Le 5 mars à 9h du matin, rues de Zagreb.

Elle était là, Mila Nola, porte parole de la communauté homosexuelle. Elle était là, armée d'un mégaphone et sa force de l'espoir. Elle a délaissé ses tailleurs habituels pour un t-shirt sur lequel on peut lire "non à la violence" ainsi qu'un simple jean. Ses yeux, ses yeux étaient le miroir de ses sentiments actuels ; rage, colère mais surtout la certitude qu'elle ne sera pas seule aujourd'hui non. Elle sera accompagnée de milliers de personnes qui n'auront qu'un seul mot en bouche " Liberté". La liberté d'aimer, la liberté de choisir la personne qui partage leur couches, la liberté de s'exprimer et de ne pas avoir peur de l'autre. Ils seront là, main dans la main, ils seront là, immobilisés pour l'amour. D'ailleurs, ils commencent à venir, pancartes levées dans le ciel. Quelques médias étaient présentes aussi pour suivre l'évènement et la police avait répondu à l'appel et s'était déplacée afin d'empêcher toute forme de violence.


Vous pouvez répondre à la suite de ce sujet commun. On vous rappelle de faire des petits messages afin de garantir une rapidité de réponse. Les PNJs seront présents aussi =)




________________________________
PNJ - ne pas envoyer de messages privé.


Dernière édition par Mila Nola le Dim 14 Sep - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 6 Mai - 23:33

Le bruit, sourd, le bruit qui flingue tes pauvres oreilles. Tu les avais entendus tôt le matin les cris de rage dans les rues, tu n'avais pas compris. Oh non, tu ne comprends pas grand chose toi. Tu ne comprends pas trop pourquoi les gens se battent. Il se battent pourquoi d'ailleurs ? Peut être que cela à une vague référence avec l'incendie dans une boîte que tu avis entendu, un jour, dans les bouches de deux passants. Peut être qu'ils se battent pour rien en fait. Et toi tu n'y comprends rien, parce que toi tu ne t'interesse en rien à tout ça. Certaines personnes comme toi ne savent pas en fait. Certaines personnes ne veulent pas savoir, ne veulent pas voir combien d'autres personnes, des humains souffrent. Et toi tu fais partie de l'une de ces personnes, trop nombriliste pour comprendre que le changement s'effectue en se battant. Pourtant, on t'a bien appris à toi, le joli Mérovée. Oui, tu as été à l'école, et tu sais pourtant que les femmes elles sont descendus dans la rue pour pouvoir voter. Oui, tout ça tu le sais, parce que les féministes tu en croises pleins les rues, ces filles que tu baises et qui te servent leur conneries de liberté sr un plateau. Finalement, tu ne veux plus comprendre. La société elle te bouffe toi, elle te caresse puis elle te massacre.
Mais t'es l'un d'eux après tout non ? Pas un gay, parce que t'es pas gay. Enfin, tu sais pas si t'es gay. Mais tu sais au mois que tu fais partie d'une minorité, cette minorité qui ne peut pas parler. En vrai, les handicapés aussi devraient venir défiler. Défiler comme vous tous, avec des drapeaux pleins de couleurs. Oh, elles sont belles les couleurs. Tu relèves lentement le visage alors que la foule marche d'un pied ferme dans la rue. Oh, elles sont belles ces couleurs. Ces couleurs sont belles, tu les fixent, là qui dansent dans le ciel. Tu les regardes alors que la folle se rapproche de toi. Et sans prêter attention aux manifestants tu en bouscules un. Le pauvre, il ne voit pas combien tu es bouleversé toi, petit être à regarder les couleurs qui bougent. Peut être que tu as bousculer l'un d'entre eux, peut être qu'il te criera au visage qu'il faut se battre. Et qui sait, tu te battras sûrement avec eux. Au final.

________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 7:11

Levé tôt, même pas pour aller travailler, même pas pour aller faire des courses, même pas pour aller voir l'homme de sa vie, même pas pour un incendie non. Noah s'était fait réveillé tôt, malgré lui, par des cris. Au début, il pensait que c'était une bande de jeunes voyous qui se battaient en bas, pourtant, son voisin Vladislav lui avait certifié que l'endroit était plutôt calme. Noah se leva à contre cœur en soufflant d’exaspération, il entendit aussi des voix de femmes scander des slogans, les voix des femmes se mélangeaient à des voix d'hommes. Il prit conscience qu'il y avait probablement une manifestation en bas de la rue. Il s'habilla à la va vite et se pencha par la fenêtre, il y avait un énorme groupe de personnes qui marchaient. Il y avait des cameras, des couleurs, beaucoup de couleur, les gens hurlaient "LIBERTE". Noah n'était pas du genre à suivre les informations, ou alors fallait vraiment qu'il tombe dessus par le plus pur des hasards. Que s'était-t-il donc passé pour que tout ces gens cris leur colère dans la rue? Il descendit rapidement, il avait envie de passer chez Vlad, lui demander si il était au courant de quelque chose, il s’arrêta devant la porte de ce dernier puis sa ravisa. Il l'avais entendu jouer de la musique hier soir, il ne s'était pas coucher tôt, il devait encore dormir, ou tout du moins, essayer, vu le bordel dans la rue, le pauvre. Le pompier dévala les marches de l'immeuble quatre à quatre et sortit dans la rue, dans la foule. Il posa une main sur l'épaule d'un homme et lui demanda.

"Que se passe-t-il? Pourquoi cette manifestation? Je ne suis au courant de rien."

Il le regarda, espérant avoir des réponses à ses interrogations et pourquoi pas même ajouter ses cris aux leurs, si ça le concerne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 8:21

Sans vraiment comprendre ce qui t'arrives tu te retrouves dans une situation plutôt contraignante... En règle général tu ne prends jamais partis et d'ailleurs aujourd'hui non plus tu ne prends ni la défense des uns ni la défense des autres... Tu te retrouve au milieu d'une marche, tu ne sais pas comme tu es tombé de dedans ce que tu sais c'est que comme habituellement tu es tombée dans tes pensées sans faire attention à ce qui t'entoure, les gens qui te connaissent même si ceux-ci sont très peu diraient qu'en effet c'est une habitude chez toi. Tu regardes à gauche à droite, tu te dis qu'il y a beaucoup trop de monde et que tu ne connais personne, mais l'inverse est vrai également personne ne te connaît. Pour ton plus grand plaisir, ainsi tu es dans une marche, une marche okay mais pourquoi? Et bien tu ne pouvais répondre à cette question pourtant jugé simple par une personne normale, mais il faut croire que toi tu es à l'ouest mon pauvre Jason. Tu avais vu et tu entendais se répéter comme un inlassable leitmotiv. "LIBERTY" C'était donc sans doute une marche pour la liberté, la liberté de quoi? ça aussi tu n'en savais rien du tout... Ce que tu savais ce que tu ressentais c'était que la rage était bel et bien présente parmi les troupes. Tu n'es pas en colère et tu te dis que ce n'est pas grave tu marche lentement et tu suis le rythme imposé sans plus te poser de questions... Ce que tu sais c'est que ton appareil photo tu l'as en main et que tu ne peux pas t'empêcher de prendre quelque cliché...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vert acid

Vert acid

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1115
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ avatar : Leonardo Dicaprio
ϟ crédit : moi
ϟ âge : 21
ϟ jukebox : Poison/Alice Cooper

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 8:28

Ca ressemble un peu a une Gaypride. Juste un peu. Sauf que la Gaypride, c'est la fête, des couleurs-en-veux-tu en voilà. C'est un peu ca, ici aussi : des trans, des homos, hauts en couleur, mais pas cette débauche d'énergie quasi cinétique, pas de maquillage outrancier, non (sauf pour les travestis, mais to be or not to be), les visages sont graves, et j'observe la foule qui passe par la grande rue. J'ai entendu les bruits qui ont précédé la marche, télévision, radio, l'appel de Mila qui n'a pas été sans me rappeler l'appel de De Gaulle. Ben ouais. C'est sûr, c'est un peu moins désespéré dans ce cas. Vraiment ? Est-ce tout à fait normal qu'on fasse sauter la gueule a une minorité juste parce qu'ils vont danser ? J'en suis pas bien sûr. Pour le reste du monde, c'est peut être moins grave. Mais ici et maintenant, dans cette ville qui est pré-cursive pour le reste du Pays et même dans le monde, se taire et faire comme si rien ne c'était passé serait une grave erreur.

Je rejoint la marche. Parce que j'ai envie, et aussi parce que je ne m'en tape pas. On peut être libre et avoir des convictions, je crois. On peut être libre et ne pas en avoir rien à faire, non ? Et si on ne peut pas tant pis, j'ai toujours été attiré par la contradiction. On me pose une main sur l'épaule. Je me retourne, pour faire face a un blondinet plutôt canon. Le temps de me souvenir. J'ai déjà vu ta tête quelque part. J'essaie vainement de me rapeller si j'ai déjà couché avec -ben ouais, puis finallement la lumière se fait. Ce type, je l'ai déjà vu, en taule. Noah, c'est ca ?

"Ahaha, le monde est petit !"

Oui parce que, après coup, je trouve ca drole. Mais seulement après coup. Sa question me fait un peu froncer les sourcils.

"Tu as vécu dans une bulle jusque là ? Depuis que le fanatic a exploser, les médias ne parlent que de l'intervention de Mila à la télévision, et de cette marche annoncée. C'est une marche de protestation. On craint des accrochages, mais, il ne devrait pas y en avoir, non ?"


Je le tire dans la foule. Vaille que vaille.

"En attendant tu peux bien faire une promenade pendant une heure ou deux, et ca fera une tête de plus"

Oui oui, je lui laisse pas le choix. Pas vraiment.

________________________________

Ma cinglée préférée  ahan!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 9:36

Noah levait un sourcil, ouais cette bouille, il l'avait déjà vu, ces cheveux blonds et cet air de sale gosse il le connaissait bien, pour avoir passer plusieurs heures en taule, enfermé dans la même cellule que lui, ouais le monde est très petit, en effet!

"Tient donc! Comme on se retrouve!"

Le pompier écoutait attentivement ce que Absynthe lui racontait. Ouais il devait avoir habité dans une bulle, parce qu'il avait l'impression de tout juste atterrir. Il n'était au courant de rien. Alors quoi? Il s'était fait kidnappé par des extra-terrestres et venait juste d'être relâché à l'instant ou comment ça se passe? Pourquoi tout ces gens avait l'air bien informé et pas lui? Il devrait regarder la télé plus souvent ou tout du moins, regarder des chaînes de grands, d'adultes quoi. Parce que lui, à part regarder les dessins animés, c’est sur que c'est pas Winnie l'Ourson ou Dora et Babouche qui lui raconteront qu'il y a une manifestation dans la rue, une manifestation qui plus est qui le concerne.

Le fanatic, c'est cette boîte de nuit qui avait explosé, Demröst lui en avait parlé, lui était pas encore arrivé à Zagreb, donc il n'avait pas vécu ce drame à proprement parlé. Mais pour l'avoir imaginer à travers les paroles et le récit de son amour, Dem, qui avait été en plein dedans, il se sentait concerné et ne voulait plus que ça se reproduise. Des accrochages?

"Il ne faudrait mieux pas qu'il y en ai, les gens vont se faire une mauvaise opinion de nous, et les journalistes vont s'en donner à cœur joie pour nous rabaisser."

Nous, évidement, les homosexuels, bi, trans etc. Les gens sauteront forcement sur l'occasion, le moindre petit truc aussi futile soit-il, servira à ternir la réputation de tout ces gens. Noah se laissait tirer dans la foule bien volontiers, de toute façon, il aurait été parmi les siens de lui-même. Il regarda la foule, la seule tête qu'il connaissait pour le moment, c'était Absynthe, alors il marchait à ses cotés en rajoutant sa voix a celle des autres pour crier "Liberté", inutile de préciser que son accent allemand était une calamité parmi la voix des autres, mais tant pis, ça lui était égal, c'était pas le plus important pour le moment. Il regarda le blondinet à coté de lui:

"Ça fait longtemps que cette marche à débuté?"

Le pompier s'en voulait un peu à lui-même de ne pas être sérieux en ne regardant pas les informations à la télé, il aurait bien aimé être là depuis le début de la marche, mais tant pis, mieux vaut tard que jamais comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 13:54

Depuis combien de temps est-ce que tu les suis Dem ? Depuis le début sûrement. Depuis avant ça même. Tu étais là alors qu'il se rassemblaient. Tu les a vu commencer à donner le pas. Tu l'attendais cet événement. Tu l'attendais avec impatience. Il veut beaucoup dire à tes yeux.
Tu les a vécus ces tragiques événements, tu as vécu l'enfer de l'hôpital pendant de longues semaines, et puis tu as repris espoir dans la vie, et la guérison a miraculeusement suivi.
Et dès lors, tout est allé vite, très vite, tu as voulu prendre possession d'une vie que tu savais maintenant si fragile. Maintenant tu avais Noah.
Tu es témoin et rescapé de l'enfer, alors pourquoi ne marches-tu pas à leur côté ? Pourquoi ne fais-tu que suivre leur avancée dans l'ombre ? Pourquoi ne t'indignes-tu pas avec ces parents de victimes ?
Tu as peur, c'est tout. Tu as peur que tout recommence, alors tu joues la carte de la sentinelle, tu les devances et le surveille. Tu les a surveillé jusqu'à présent qu'ils passent devant la demeure de ton bien-aimé. Il doit être en train de dormir à  cette heure-ci, à condition d'avoir le sommeil assez lourd. Du haut de ton muret tu observes, sans te soucier de qui t'observes. Tu te souviens de la douleur et de la peine, tu te souviens du désespoir, et tu te souviens de la guérison. Tes membres n'ont pas encore retrouvé leur puissance d'antan et recommencent à vaciller rien qu'à l'image de tes souvenir.
Tu ne pourrais pas marcher là-bas seul. Tu voudrais juste qu'il te prenne dans ses bras pour t'en donner le courage. Alors tu rêves. Tu l'imagines dans ces rues à la place d'un de ces parents de victime, portant ton image sur sa poitrine comme ils le font. Egoïste pensée se voulant réconfortante. La vigie sur son muret replonge le regard vers la foule. 
Tu aimerais juste ne pas être seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 20 Mai - 20:09


Aujourd'hui était un jour spécial pour beaucoup de personnes. Elles allaient faire le bien. Comment ? Et bien simplement en marchant. Oui, en marchant. Cela peut paraître stupide et futile mais, ils allaient faire ce sale mouvement répétitif pour une bonne cause. Ils allaient marcher pour l'amour. Oui, l'amour. Ils devaient être tous ensemble pour montrer à quel point n'importe quel amour est fort et impassible. La communauté gay voulait dévoiler une face cachée de tous les cœurs, celle que certains ignorent et que d'autres acceptent fièrement. Elle souhaitait aussi se souvenir des victimes de l'attentat mais d'une façon positive en prônant l'amour paisible. Gretchen, avait entendu parlé de cette marche et lorsqu'il s'agissait d'amour, tout était aussi beau que terrible. La jeune femme avait envie de les suivre dans ces pas brûlants car depuis quelques temps, le beau visage d'une femme hantait ses rêves. C'était celui de Katarina. La blonde était comme hypnotisée par cette troublante beauté et sa fuite incompréhensible. Néanmoins, elle voulait marcher pour commencer à affronter la nature de ses sentiments, si forts peut-on dire. Elle voulait s'opposer aux idées reçues. Elle semblait désirer un nouveau départ avec quelqu'un d'autre. Depuis ses trous de mémoire dus à l'accident, elle avait ce sentiment étrange à propos d'Ivan, son "petit-ami". Elle ne voulait pas de lui dans sa vie mais, bizarrement, elle ressentait une certaine peur de lui, sans savoir pourquoi. La raison était simple. Elle ne souvenait peut-être plus pour le moment mais il l'avait battu et elle commençait à ne plus supporter cette situation. Elle voulait une belle vie. Et elle souhaitait que Katarina en fasse parti même si, il fallait d'abord qu'elle puisse se remémorer tout ce qui s'était passé.

C'est donc le cœur battant que Gretchen arriva sur le lieu de la marche où il y avait déjà beaucoup de personnes. C'est avec une grande fierté qu'elle brandissait ce drapeau multicolore et commençait à marcher tranquillement. Défendre son amour et sa liberté d'aimer était sa priorité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang bang
My baby shøt me døwn

† Bang bang †  My baby shøt me døwn

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 2064
ϟ points : 149
ϟ âge : 91
ϟ inscrit le : 08/09/2011
ϟ date de naissance : 30/04/1926
ϟ avatar : Samuel Larsen
ϟ crédit : Vava by Shiya et signa by Abyss de mon coeur ♥.♥
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Pathétiquement amoureux de son "ami" Yoav
ϟ jukebox : Anathema - Lost Control | Jeff Buckley - Grace | The Gathering - Home | Shape of Despair - Quiet these Faces are | Virgin Black - Our wings are burning | Silencer - Death, Pierce me.
ϟ citation : "La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité."

ϟ double compte : I. Judas Velić

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mer 21 Mai - 13:57

C'est vrai. La question tourne encore et toujours dans ma tète depuis que j'ai posé les pieds dans cette rue. Qu'est ce que je fous là. Qu'est ce qui m'a pris à vouloir participer à cette marche alors que mon appartenance à la communauté est quasi-inexistante. Mais c'est vrai. J'ai été présent ce jour là, le jour où les Hommes ont détesté les Hommes. Le jour où ce bruit immonde de l'explosion a déclaré une guerre sans raisonnement plausible. Cela me fait toujours mal aux oreilles. Cette haine me fait toujours mal dans le coeur et dans le corps. Alors me voici. Je marche pour l'humanité, je marche pour la tolérance même si je suis le premier à blâmer cette communauté. Aujourd'hui, cela doit changer. Aujourd'hui je décide de laisser ma peur de coté, de l'enfermer à double tour et de marcher pour ceux qui ont perdu la vie pour leur différence.

Plusieurs groupes se sont formés. Je reconnais Absynthe au loin mais je n'irai pas le voir. Pas dans l'immédiat, pas tant que Yoav est là avec moi. Oui, je ne voulais pas m'y rendre tout seul alors je lui ai demandé de m'accompagner. Je lui ai proposé de marcher ensemble pour honorer ceux déchiqueté par l'aveuglement de l'homophobie. Ceux qu'on a entendu crier à l'aide. Ceux qu'on a aperçu dans le bar avant de voir leur morceaux de chair éparpillés sous nos pieds. Cette vision me horrifie et je serre mon emprise sur le bras valide de Yoav. L'autre a été un bouclier solide pour protéger mon visage. Sans cet acte de mon égoïste meilleur ami, à l'heure actuelle, je serai sûrement défiguré. "Du chocolat ?" Je lui présente une petite barre de ma drogue et me concentre à regarder les gens autour de moi. J'espère qu'on sera nombreux aujourd'hui. J'espère que les terroristes comprendront que leur acte ne raillera pas la différence. Aussi puissant qu'il puisse être.

________________________________
Quietly these colours will fade. But soon they will be as one. For a moment i will stare, into this deep saddened sea. And will suffer the death's fright. Under these waves emotions lay, still never they'll return. As they are laid to rest, into this one lonely life. Which, perhaps is growing. Painfully... Into life to die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mer 21 Mai - 14:04

Tu prends quelques clichés, des visages tristes... Certaines personnes sont mortes et tu te rends finalement compte que tu n'es pas totalement étranger à cette marche, pas dans le mauvais sens du terme bien au contraire d'ailleurs. Tu as essayé du mieux que tu as pu d'aider quelqu'un durant cette Saint Valentin qui a tourner au cauchemar pour certain. Tu avales ta salive... Tu as essayé d'aider un parfait inconnu, tu t'es lamentablement cassé la gueule! Mais ce n'est qu'un petit fait à la con... Plusieurs semaines que tu es ici, plusieurs semaines que tu es perdu dans une ville que tu ne connais pas... Bien loin de tes paysages campagnards... Tu secoues la tête de gauche à droite et tu avances dans cette marche, tu lèves les yeux vers le ciel et tu ne sais que faire à part marcher, tu suis le rythme de leur pas et puis c'est tout... Tu prends des photographies qui ne verront jamais vraiment le jour... Tu ne souhaites pas être connus tu veux garder ton anonymat c'est bien mieux comme ça... Tes yeux regardent la foule, tu ne connais personne.. Et tu te dis que tout va mal... Mais tu n'es pas du genre à avoir des amis seulement des connaissances pour ton plus grand bonheur ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1231
ϟ points : 13
ϟ inscrit le : 24/09/2011
ϟ avatar : Theo Theodoridis
ϟ crédit : Eyamour ♥
ϟ âge : 29
ϟ côté coeur : Libéré bien qu'étrangement différent
ϟ double compte : Sarah E. Cantera

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mer 21 Mai - 23:31

Une foule, une queue qui ne finit pas, la rue nous entoure et le temps est clément comme si le ciel lui-même foulait les pavés avec nous. Je ne sais pas pourquoi je suis ici, à suivre ces gens, à participer à cette marche. Je n'ai jamais manifesté jusqu'à présent, je ne me suis jamais interrogé sur le bien-être d'autrui alors pourquoi parcourais-je ces pas dans le but de montrer que nous sommes qu'une seule et même entité, que la communauté homosexuelle, celle auprès de laquelle je ne me suis jamais intéressé car je n'en avais tout simplement rien à faire et aucun intérêt à ma personne,  mais aujourd'hui, pourtant, je suis là.

Je suis au côté d'Oscar, j'ai accepté de venir après l'horreur que nous avons vécu, cette haine à laquelle nous avons assistée et qui nous a valu nos blessures actuelles, ainsi que l'attente interminable entre ces débris.  Je ne pouvais pas rester simplement étranger à cela. Je l'aurai fait si je n'avais pas été invité par Oscar, j'aurai simplement dit, c'est cool pour eux, qu'ils le fassent, mais ça ne me concerne pas. Mais maintenant que j'étais là, j'y resterai jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'elle s'éternise à point d'heure, qu'elle s'allonge et qu'elle fasse son effet, même s'il ne fallait pas se faire d'illusion, Zagreb a toujours été une ville où l'homosexualité pouvait être tolérée mais qu'elle n'était pas pour autant la bienvenue.

Je regarde un peu autour de nous, il y a de nombreuses personnes, certaines que j'ai déjà rencontré je ne sais où, d'autre totalement inconnue mais ceux qui nous entourent ne me font ni chaud ni froid, je profite juste pour voir si je ne vois pas de regard dégouté, de visage défiguré par la haine, d'attentat en prévision, juste tenter d'identifier si au milieu de cette foule, il y avait des responsable de ce génocide. Et juste marcher sans but jusqu'à la fin.

Je reporte mon attention sur Oscar lorsqu'il ressert sa poigne et  je finis par rire légèrement à sa demande "Prends tes responsabilités alors, nourris moi" Je le regarde moqueur et un peu provocateur, mais récupère un morceau de chocolat, il m'est impossible de rester en deuil lorsque je vois tout le monde dans cet état. Ça ne me ressemble pas, et ne me ressemblera jamais. Et même si durant quelques jours, mes rêves étaient sans cesse peuplés de corps déchiquetés, de cadavres en décomposition, de cris qui ne se stoppent pas et de sang séché, j'ai simplement continué à vivre.  La manifestation continue,  certaines personnes portent des pancartes d'autre des banderoles et on écoute quelques exclamations s'élever pour parler de liberté.


Dernière édition par Yoav T. Marković le Jeu 22 Mai - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 656
ϟ points : 48
ϟ âge : 23
ϟ inscrit le : 25/06/2012
ϟ date de naissance : 26/01/1994
ϟ avatar : Mathias Lauridsen
ϟ âge : 22 ans
ϟ côté coeur : En plein doute mais quand même Célibataire aux dernières nouvelles.
ϟ jukebox : Funhouse! By Pink
ϟ citation : Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.


ϟ double compte : Aucun

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Jeu 22 Mai - 4:41

Une mélancolie me gagnait aujourd'hui j'était totalement déconnecté de la réalité, mon existence me lassait et m'ennuis, oui je sais ça fait un peu gros dépressif mais c'est que je m'étais laissé happer par l'abyme de l'amertume du désespoir. La journée avait débuté dans le plus grand silence, tel un espion tapit dans les fougères. Le soleil brillait timidement peu être un bain de soleil pourrai me sortir de ma torpeur. je m'habillai rapidement et sorti sans tourner les talons.

Le mains dans les poches, mes écouteurs bien enfoncé dans les oreilles. Une longue écharpe pendouillant des deux côtés ma nuque. une veste longue pour m’accommoder de la fraîcheur des journées Croate. je déambulais dans les rue de Zagreb. Mes pas se suivaient sans vraiment savoir où ils m’emmenaient. Je regardais le sol d'un regard vide sans expression. Visiblement mes pieds avaient trouvé une destination. Mon regard fût réveillé quant juste après un virage je me retrouvai bloqué par un mur humain des centaines de personnes voir des milliers je ne saurais le dire se dressaient devant moi. Je retirai mes écouteurs et me fis littéralement agressé celles-ci par le brouhaha qui se manifestait de cette foule.
Je ne compris pas tout de suite le pourquoi de la présence de tout ce monde. Peu être il y avait-il un spectacle ou un festival. " Chouette sa me changera le idées " me dis-je. Mais les slogans me firent vite déchanter. Certains hurlaient " Liberté! " le poing vers le ciel. D'autres s'esclaffaient " Justice à notre communauté! " C'est en voyant le premier Rainbow flag que je compris. Qu'il s'agissait d'une manifestation de la communauté LGBT.

Je me dis alors " Bon Zack tu y es déjà, alors tu y reste " et m'engouffra à mon tour dans la foule. Je ne savais pas alors ce qui m'attendait mais ça risquait d'être palpitant. Ce qui n'était pas trop mon genre. Mais aujourd'hui j'avais envie de lâcher prise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Sam 24 Mai - 9:46

Le sol se dérobe. Nuit lourde, paupière en kilos d'insomnies. Trottoire jonché de bouteilles. Gémissements et secrets qui louvoient. Les veines de Zagreb qui pulse. Et le jour, le jour qui se lève avec son regard mièvre. Un nuage, puis deux, puis des miliers, et le soleil qui se cache. Et Goran qui rage. Ils se sont lever, le matin, avec leur drapeaux, leurs idéaux, avec leur espoirs, pensant que marcher en clamant, qu'hurler LIBERTE a s'en rompre la gorge servira a quelques choses. L'histoire est jonché d'idéaliste comme eux, comme nous, une minorité qui viens hurler sont droit d'éxistence. Une minorité a qui on ne disait pas grand chose tant qu'elle avait la décense de se cacher mais qui maintenant qu'elle montre qu'elle éxiste devient le nouveau mouton noir. Quand une minorité se fait trop bruyante le shéma est toujours le même, d'autre minorité s'élève contre cette dernière et ils sont toujours mieux vus que la première. Alors on marche, on scande, on met la ville en branle en espérant être écouter. Mais on est que des grains de sables, des souffles en agonie dans le vent du monde. On sert a rien sinon a attisé plus de haine. Et la haine est immortel, tu vois? La haine, elle est là depuis le début, c'est notre essence. L'homme est la seule espèce qui massacrent ses congénères pour d'autre raisons qu'une question de térritoire ou de bouffe. L'homme est le seul animal qui tue pour le plaisir, le seul animal ou la notion de viol existe, ou la notion de meurtre est comprise. Le mal est empirique et il coule dans nos veines. J'y crois plus, a la liberté, a la tolérance, mais je marche, je marche pour mon frère, pour tous ceux qui aime plutôt que d'hair, pour tous ceux qui sont brisé parce que la haine, l'intolérance, la bêtise les ont emputés de leur moitié. Je marche parce que je veux espérer encore un peu, qu'un jour on pourra vivre dans la lumière sans avoir peur des regards noirs. Qu'un jour, l'homme sera amour plutôt que haine. On m'a hissé sur un char, parce que je suis célèbre, l'étoile montante du Zagreb, le violoniste virtuose. Alors ma voix conterait plus que la leur? AH! Je serais moins doux que Mila, avec sa pacificité elle nous fait passer pour des bisounours. Guitarre à la main. Un premier cris, une première note. Et pleins d'autre, violon entre les doigts, ca crisse, ça mord. Je veux piquer, pour qu'ils soient au courant, que la prochaine fois, on ce battera, que la prochaine fois, on sera haine.

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Dim 25 Mai - 7:42

Tout cette histoire était tellement horrible... Comment des individus pouvaient-ils détester à ce point sa propre espèce en faisant un coup d'éclat avec l'aide d'une bombe? Parfois ce n'était pas l'envie qui lui manquait de perdre complètement espoir en l'humanité. Tous trop occupés à se détester les uns les autres pour des raisons éternellement idiotes, à s'entredéchirer comme des bêtes au lieu de faire l'effort de se comprendre ou à se rabaisser jusqu'au ras du sol pour un simple plaisir sadique. Entre un soupir de lassitude et cette affreuse sensation de découragement, la jeune femme avait reléguée cet évènement dans un coin de sa tête avant de subir un petit retour à la réalité aussi agréable qu'un violent retour de bâton.

Vêtue de ses fringues au style décalé, sa chevelure de feu naturellement courte avec en bonus une mèche bleue - aujourd'hui elle avait laissée de côté le reste de ses rallonges capillaires - une paire de lunette de soleil sur le bout du nez, la guitare rangée dans son étui avec la courroie qui la maintenait dans son dos et un sac supplémentaire sur son épaule pour trimballer son ordinateur portable, l'étudiante se dirigeait tranquillement vers l'université. Certes, la petite geek avait beaucoup d'avance ce matin, mais cette dernière devait rejoindre un groupe d'étudiants de son programme d'étude afin de réviser certaines notes pour un examen. Bien entendu, c'était surtout les autres qui avaient besoin de son aide et non l'inverse, mais puisqu'elle appréciait tout de même ses ''collègues'', un petit effort de sa part avait été bien reçu. Quitte à ne pas dormir jusqu'au début de l'après-midi, autant amener sa guitare pour tuer le temps, sauf que ses petits projets allaient être dérangés...

Après avoir tournée quelques coins de rues, Maddie tomba comme à son habitude sur la rue principale de Brezovica, sauf que cette fois-ci, ce n'était pas que des passants qui se trouvaient là, mais plutôt des manifestants. Pas n'importes lesquels. Des drapeaux aux couleurs vives, des pancartes comportant différents messages contre la violence et la majorité des manifestants scandant en cœur le mot ''liberté''. D'abord figée sur place durant quelques secondes, la jeune étudiante voulu tourner le plus rapidement possible les talons afin d'emprunter un chemin beaucoup plus calme que celui-ci, mais son inaction lui coûta cher. Emportée contre sa volonté au sein de la foule, quelqu'un ne se gêna pas pour lui mettre entre les mains un de ces petits drapeaux miniatures aux couleurs de l'arc-en-ciel pour soutenir leur cause. Eh merde, souffla-elle à voix basse, quoique avec tout le boucan personne ne pouvait réellement l'entendre. Une échappatoire et vite! Oh pitié, que quelqu'un lui vienne en aide!
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 656
ϟ points : 48
ϟ âge : 23
ϟ inscrit le : 25/06/2012
ϟ date de naissance : 26/01/1994
ϟ avatar : Mathias Lauridsen
ϟ âge : 22 ans
ϟ côté coeur : En plein doute mais quand même Célibataire aux dernières nouvelles.
ϟ jukebox : Funhouse! By Pink
ϟ citation : Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.


ϟ double compte : Aucun

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 27 Mai - 5:06

Quelques minutes à peine après être entré dans cette foule que l'oppression qu'elle me provoquait me mit mal à l'aise. Je découvris que j'étais un temps soit peu ochlophobe. C'était une grande première, avant ça, les larges rues bondées de Séoul ne m'avaient jamais effrayés, ni même les tournois internationaux de "League of Legends" composé de millier de spectateurs. Peut être était-ce mon humeur du jour qui me provoquai cette sensation. Bref le fait est qu'il fallait que je me sorte de là et vite, les palpitations de mon muscle cardiaque commençaient à me tourmenter sérieusement.

Je commençai à me déplacer perpendiculairement à l'avancer de cette masse humaine qui ne cessait de bouger. Il ne fallait absolument pas que je tombe aux risques de me faire piétiner comme une vulgaire insecte. Je suis sure que les gens ne me remarqueraient même pas, et se contenterait de marcher sur chacun de mes membres. Je fini par en sortir exténué par l'effort physique. Essouflé, les mains sur les genoux, je restai dans cette position quelques secondes, avant de relever la tête. J'étais juste à un pas d'une jolie et non moins singulière petite rouquine. Elle avait l'air totalement pommé et déespéré de la situation qui se trouvait devant elle comme à la recherche d'une solution. Le Drapeau dans ses mains contrastait avec la guitare sur son dos et le volumineux sac d'ordi qu'elle trimbalait. En parlant de sa heureusement pour moi que je ne suis pas sortie avec aujourd'hui. Moi qui l'ai toujours d'habitude, j'ai eu du nez sur ce coup là.
Je me redessai et lui dit en levant la main indiquant que c'est moi qui lui parlais. Avec ce bouquant c'était la seule façons que j'ai trouvé pour attirer son attention.

"Hey, salut, Je te déconseil d'y rentrer avec ta guitare et ton sac." dis-je en pointant de mon pouce par dessus mon épaule le tube digestif de Zagreb en pleine digestion.
"Tu risquerai de les retrouver en miette... T'es sur que tu viens pour la manif? T'as l'air un peu pommé."


Dernière édition par Zack Lockheart le Mer 28 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mer 28 Mai - 16:53

Tu dormais tranquillement, tu dormais depuis quoi ? Trois heures même pas et là tu entends des bruits, des gens qui crient et cela te réveil. Pourtant, tu as un sommeil lourd et cela a réussi à te réveiller. Tu souffles et ouvres doucement les yeux. Ta tête te fais affreusement mal. Le manque de sommeil et ce que tu as pris hier font que tu as une douleur affreuse. Tu te lèves difficilement et ouvre les volets de ta chambre, les fenêtres avant de sortir sur le balcon et de baisser la tête vers un la foule qui est là. Tu essayes de voir pourquoi ils sont là, mais tu ne vois pas. Tu souffles, ils peuvent pas fermer leur gueule ceux-là ? Tu vois une pancarte écrit Liberté. Tu regardes aussi les gens et tu comprends vite que c'est une manifestation pour la liberté de la communauté homosexuelle. Ils ne peuvent pas faire ça l'après midi ou ailleurs ? Tu t'étires doucement, rentrant à nouveau dans ta chambre. Tu prends ton téléphone et voit un message de Tamara qui te dis de la rejoindre dans la foule si tu es levé. Tu n'as pas envie de y aller mais maintenant que tu es levé, tu n'as plus rien à perdre. Tu n'arriveras pas à te rendormir de toute manière. Tu te diriges dans la cuisine et te fais un café avant d'enfiler un jean troué et un débardeur. Tu as pris les premiers que tu as trouvé. Tu les as sentis vite fait pour voir s'ils n'étaient pas sales. Tu mets un peu de parfum et boit rapidement ton café. Tu vérifies la chambre de Judaël mais bien sûr, il n'est pas là. Ca ne t'étonnes même pas. Tu fermes l'appartement à clef avant de descendre les escaliers et sortir de l'immeuble. Tu te retrouves dans la foule. Comment veut-elle que tu la retrouve dans une foule pareille ? Tu suis donc le mouvement, marchant, demandant par texto à ta meilleure amie où elle est. Tu regardes les autres, ils ont presque tous l'air d'être content de manifester. Ce n'est pas que tu n'es pas fier d'aimer les hommes autant que les femmes, mais te lever aussi tôt pour cela ça ne te dis rien. Puis même, tu es sûr que ce genre de trucs ne sert à rien, que les gens sont cons et que l'on manifeste ou pas, ils resteront avec leur mentalité de merde. Tu regardes ton portable. Ta meilleure amie est partie. Tu souffles. Tu es venu pour rien, super. Tu mets tes mains dans tes poches et marche, ton visage est sans aucune expression, tu ne dis rien. Tu n'est pas content d'être là mais, maintenant tu n'as pas envie de faire marche arrière et traverser toute la foule pour rentrer. Tu t'échapperas bien par un côté. En plus tu n'aimes pas quand on te touches, on te pousses. Alors là tu es gâté, tu risques d'en mettre une à un mec juste parce qu'il t'a poussé. Tu es bien trop impulsif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mer 28 Mai - 22:29

Est-ce que quelqu'un dans l'univers avait entendu ses supplications intérieures pour lui envoyer de l'aide? Déjà que la journée commençait mal, l'idée de se retrouver écraser ou encore bousculer durant des heures ne l'intéressait pas du tout. Quand la voix d'un jeune homme attira finalement son attention, Maddie glissa ses lunette de soleil sur le bout de son nez avec sa main libre avant de les remettre en place lorsqu'elle comprit qu'on s'adressait à sa petite personne.

- Hey! dit-elle en guise de salut avec un sourire sur les lèvres tout en levant la main. C'était légèrement rassurant de voir que quelqu'un avait remarquée son air complètement perdu au milieu d'une foule d'inconnus. Certes, il était aussi un inconnu à ses yeux, mais ça, c'était qu'un petit détail insignifiant. Alors qu'il lui formulait le conseil de ne pas s'aventurer trop loin au milieu de tout ces gens avec son ordinateur portable ainsi que sa guitare, Maddie ne put retenir un petit rire à la fois nerveux et ironique. Je m'en doute... Et non j'suis pas là pour la manif', j'ai fait l'erreur de ne pas prendre ma voiture pour me rendre à l'université. Jetant un regard à droite et à gauche pour voir défiler des gens de chaque côté, son attention retourna bien vite vers le jeune homme. En fait ma plus grosse erreur a été de me lever ce matin, ajouta-elle à voix haute sur un ton ironique malgré qu'elle commençait réellement à croire que cette idée stupide d'aider ses camarades de classe allait lui coûter très cher si jamais son ordinateur portable finissait en morceaux... Tout de même obligée de se mettre en mouvement contre sa volonté, cette dernière ne désespérait pas à trouver une solution quitte à ramper vers un endroit plus tranquille.

- Tu connais un moyen de sortir d'ici sans être piétiné par une foule de manifestants? Ça ne coûtait rien de demander et de toute façon qu'avait-elle à perdre? À la base, participer à une manifestation ne faisait pas parti de ses activités favorites, alors si en plus elle avait quelque chose de prévu, ça n'arrangeait pas du tout les choses. Sans oublier que recevoir des coups de coude ou dieu sait quoi encore des autres personnes présentes ne l'aidait pas à conserver une bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Ven 30 Mai - 0:42

La triste vigie continue de guetter de son muret. Fouillant la foule du regard. 
C'est irréel. Il y trop de monde, jamais je n'aurais cru que tant de personnes se sentaient concernés par les tristes événements qui avaient touchés la communauté LGBT. La fourmilière entière est de sortie, et la rangée de légionnaire s'étend d'un horizon à l'autre.
Je vogue de tristesse en mélancolie, je m'imprègne de leurs cris, de leur détermination, de leur passion.
Quelque part, en tant que victime, quand on voit ça, on s'en fiche que ça aboutisse ou pas, on s'en fiche que les autorités réagissent. Sur le coup, on se sent soutenu. Quelque part, on se sent aimé.
Le peu de réconfort qu'offre ce monde attire ses destinataires comme des papillons, et ainsi je me laisse emporter par le courant humain. Pas de l'intérieur, mais de l'extérieur. Et puis quoi encore. J'ai beau apprécier les ondes, je suis loin de trouver l'idée de nager dans une mer humaine alléchante.
Je suis bien mieux à les suivre en retrait, je peux les épier, je peux chercher à reconnaître des visages parmi la multitude. Zagreb est grande, mais le monde est petit, et on s'en rend vite compte.
Quand chaque visage vous est familier, parce que vous croisez celui-ci le matin à la boulangerie, que l'autre fréquente la même plage, qu'un autre encore quitte la piscine alors que vous arrivez.
D'autres vous marqueraient aujourd'hui, comme cette femme qui hurle si fort qu'elle doit reprendre son souffle entre chaque syllabe, ou cet homme qui se ronge des ongles trop longs pour une raion qui vous est inconnue, ou alors cette pauvre fille surchargée et perdue qui vient de trouver un sauveur.
Ces gens sont humains, et ils défendent leur humanité avec ferveur, avec tant de ferveur, que vous les rejoignez. 
Oui, j'ai osé plonger dans la marée humaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Ven 30 Mai - 18:46

Noah regardait partout, droite gauche, gauche droite, devant derrière, derrière devant. Il voulait voir des têtes qu'il avait déjà croisé, voir qu'il connaissait. Mais surtout une personne en particulier, LUI, Demröst, l'amour de sa vie. Il ne savait pas si il était là, si il était au courant de ce genre de marche. Dem devait être plus informer que lui en tout cas, il avait été quand même au cœur de l'action ce jour là, alors si il y avait quelqu'un qui devait participer, c'était bien lui. Le pompier sortit son téléphone de sa poche et composa le numéro de son amour et appuya sur le petit dessin en forme de téléphone vert, il posa son portable à son oreille et entendit une sonnerie un peu plus loin. Dem? Il regardait en direction de la sonnerie. L'avantage, c'était que lui et Demröst faisait bien une tête de plus que tout le monde, c'était pratique pour ce retrouver dans une foule. Il aperçu la bouille et les cheveux blonds de Dem, il rangea son portable et s'écria:

-CHÉRI!!

Il se dirigea vers son amour et l’enlaça doucement et tendrement en souriant, heureux de le voir ici, même si il était quasiment sûr de le trouver là.

-Je suis heureux de te voir ici.

Le pompier déposa ses lèvres sur celles de Dem pour lui offrir un doux baiser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Dim 1 Juin - 3:14

Le bruit singulier, le bruit de la foule. La foule qui rage, la foule qui crie, les images des défunts portées hautes là au dessus des têtes. C'est un festin aujourd'hui, une communion, le baptême des anges, oh les jolies trésors qui se battent dans la foule pour faire valoir ces belles valeurs. Les valeurs, l'amour là qui prend tout son sens, l'amour qui fait révolte, l'amour qui fait bataille. Un vent de guerre nous anime en ce jour, et t'es le premier à sourie à cela, heureux de voir que finalement, je ne suis pas le seul à me battre pour la liberté. Liberté, liberté ! Que j'entends vociférer au loin, liberté, on refait la prise de la Bastille, on va tuer les rois, tuer les cons, on va jetter aux orties es obscènes, ceux qui croient qu'être différent c'est malsain. Malsain, ce sont eux non ? Eux les abjectes, eux qui ont verser le sang, eux qui ont tuer, eux tous, eux tous qui m'ont blesser. Non, je ne sais pas vraiment ce que je fiche ici, une revanche peut être, de ce soir de saint-valentin dont je ne me souviendrais peut être jamais.
Aristée m'a raconté ce soir là, peut être que je suis hétéro, ou bien ga, qui sait au fond ? Mais ce soir je me bat, me bat pour ces vils, ces connards, ces mesquins qui ont tuer, qui ont blesser et qui moi m'ont tuer l'âme en pièce. << Vous ne feriez pas mieux de venir voir vous ? Au lieu de vous embrasser ? >> J'envoies, un peu froid peut être, que je suis froid depuis que ces mauvais m'ont infliger cela. Puis je souris, aux deux amoureux qui s'embrassent, leur avouant l'info que finalement ils ne connaissaient pas. << Il paraît que Mila fera un discours sur la grande place ! >> Alors je souris de nouveau , agrippe la main de l'un des deux, l’entraînant dans la foule vers la place. << Venez ! >> Le sourire aux lèvres, tentant bien que mal d'assister à ce fameux discours, cherchant des yeux cette grande place.

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 3 Juin - 4:10

En fait, militer c'est comme manger une grosse pâtisserie. On regarde cet amas de glaçage et de sucre sans fin. Cette écœurante montagne suintant le sirop en se disant qu'on va jamais réussir à l'avaler, qu'on va finir en hypercholestérolémie à la première bouchée, et puis on mord timidement dedans, et c'est pas si mauvais, on y prend goût et on se laisse emporter.  
Il y a une certaine ivresse dans ce moment. On se sent tout puissant, pour une fois on se sent influent, on finit par se convaincre qu'on va tout changer comme ça d'un coup, et on finit par s'oublier dans la marche. Puis quelqu'un vous réveille, quelqu'un que vous ne vous attendiez pas à voir.


" Noah ?"


Oui Noah, lui même, qui soudainement t'enlaces .


"Je suis heureux de te voir ici. "




"Je m'attendais pas à te voir ici. C'est Noël avant l'heure on dirait."

C'est tout ce que j'ai eu le temps de lui dire avant qu'il ne me dérobe un baiser, auquel je m'empressai de répondre. D'abord perdu dans la foule je me perdais maintenant dans un baiser.
Jusqu'à ce qu'encore quelqu'un ne vienne me réveiller de ce nouveau rêve. Et cette fois-ci un être étranger 


" Il paraît que Mila fera un discours sur la grande place ! "



C'est avec plaisir que j'accepterais de le suivre... s'il me donnait l'occasion d'accepter. Ma main est dérobée, et le reste de mon corps suit, tentant désespérément d'entraîner mon pompier de moitié avec moi.


Dernière édition par Demröst F.Lindley le Mar 10 Juin - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang bang
My baby shøt me døwn

† Bang bang †  My baby shøt me døwn

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 2064
ϟ points : 149
ϟ âge : 91
ϟ inscrit le : 08/09/2011
ϟ date de naissance : 30/04/1926
ϟ avatar : Samuel Larsen
ϟ crédit : Vava by Shiya et signa by Abyss de mon coeur ♥.♥
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Pathétiquement amoureux de son "ami" Yoav
ϟ jukebox : Anathema - Lost Control | Jeff Buckley - Grace | The Gathering - Home | Shape of Despair - Quiet these Faces are | Virgin Black - Our wings are burning | Silencer - Death, Pierce me.
ϟ citation : "La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité."

ϟ double compte : I. Judas Velić

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Mar 3 Juin - 17:48

La haine, je la côtoie. Elle et son alliée la crainte. Elles sont devenues ma psychose incurable, mes chaines incassables. Elles sont devenues une part difficilement intraitable et pourtant, pourtant je suis là. Je suis au beau milieu d'un espoir désespéré, d'une foule portant fièrement les couleurs arc-en-ciel et je fronce les sourcils. Ces couleurs là, ne me vont pas très bien. Et elles ne s'accordent pas bien entre elles non plus. Mais, cette foule insiste, elle veut montrer que ce drapeau mérite d'être respecté, d'être reconnu comme étant une entité vivante. Qu'ils méritent d'exister sans avoir l'obligation de se justifier. Qu'ils méritent d'exister, tout simplement. Et c'est pour cette raison que je marche aujourd'hui. C'est pour ça que j'ai décidé de laisser ma crainte bien endormie sous mes couettes et de marcher à coté de Yoav. Les horreurs que j'ai vu, la peine que mes yeux ont témoigné mérite grandement d'être pointés du doigts. Ils doivent arrêter, la compréhension doit faire son chemin vers leur cerveau hermétique. Plus aucune âme vivante ne doit être sacrifiée pour un raisonnement sibyllin. Non, chacun doit vivre comme il l'entend, il le veut. C'est la loi de mère nature. Elle est libre, pourquoi donc ses enfants ne jouissent pas du même droit ?

Ah oui, du chocolat. Je regarde le bout carré noir avant de le tendre à Yoav. Un soupir traduit toutes mes pensées. " Il y a des gens qui ne peuvent même plus avoir ce petit plaisir, tu sais, manger du chocolat. Parce qu'ils sont morts. D'une bombe. Parce qu'ils sont différents. Parce qu'ils étaient heureux." Mes propres mots me surprennent. Non, me choquent. Pourtant c'est la vérité. La vérité qui me pousse à continuer à marcher, à froncer les sourcils en écoutant les slogans, à appuyer les pancartes. Et puis, ma main s'approche de la sienne. Elle tâtonne, elle hésite mais succombe. Je glisse ma main dans la sienne. Je la glisse et je serre. Fort, très fort. Avant que cela ne soit trop tard.

________________________________
Quietly these colours will fade. But soon they will be as one. For a moment i will stare, into this deep saddened sea. And will suffer the death's fright. Under these waves emotions lay, still never they'll return. As they are laid to rest, into this one lonely life. Which, perhaps is growing. Painfully... Into life to die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1231
ϟ points : 13
ϟ inscrit le : 24/09/2011
ϟ avatar : Theo Theodoridis
ϟ crédit : Eyamour ♥
ϟ âge : 29
ϟ côté coeur : Libéré bien qu'étrangement différent
ϟ double compte : Sarah E. Cantera

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Ven 6 Juin - 0:57

Plus nos pas nous font avancer, plus des personnes rejoignent lentement la marche, suivant le rythme, se laissant porter par la foule ou venant avec leur porte-parole, leur banderoles, leur conviction. Je ne m'intéresse pas tellement aux autres, je me contente de guetter toujours s'il y a des mouvements qui ne seraient pas les bienvenus. Si je suis ici, ce n'est pas pour une réelle conviction, je ne suis pas assez saint ni assez sage pour être là avec une vraie pensée combative et pacifique. Je ne suis pas pacifique, si je croise les mecs qui ont fait exploser la bombe, je pense qu'ils ne se relèveront pas avant un bon moment. Je marche avec Oscar, avec cette foule qui pour certains ne doivent même pas connaitre le réel objectif de cette manifestation mais qui suivent le mouvement. Ce sont les pires personnes, dans mon sens, celles qui viennent en simple touriste sans connaitre le fin fond de la démarche, sans réelle implication, juste pour suivre et passer du temps sans savoir la raison. Même si, de mon côté, j'aurai très bien pu m'inclure dans ces personnes. J'écoute Oscar avant de récupérer le morceau et gronder quelque peu aux paroles de mon vis-à-vis et je lance, d'une voix basse, "c'est pour cela que nous sommes là, pour ces personnes, pour que cette imprécation ne se reproduise plus, pour que quiconque puisse simplement être et vivre tel qu'il est, sans peur de mourir demain d'un génocide, pour juste vivre sa vie"  
 
Mes yeux s'assombrissent, je ne pensais pas me sentir concerner par quoi que ce soit avant ce jour, pas de cet ordre, pas dans ce sens. Je suis du genre à envoyer se faire foutre toutes les manifestations quelconques, je ne m'occupe que de moi-même, c'est amplement suffisant, et pourtant, ma vision s'est un peu altérée depuis ce jour.
 
Le chocolat a un goût amer, le goût de la colère, du dégout de la vengeance, le goût d'une défaite saumâtre. De nouvelles têtes se joignent à la foule, je ne sais pas exactement où le cortège nous emmène et j'allais me prendre une clope lorsque j'hausse un sourcil en sentant la main d'Oscar se glisser dans la mienne, je souris un peu en coin, l'observant, on transpire la crainte, c'est encore trop récent. Je resserre la poigne sur celle de mon vis-à-vis et je me penche doucement vers lui pour murmurer à son oreille de manière à la fois sérieuse et un peu taquine"je compte pas te lâcher, pas avant de t'avoir tout fait oublier" Mon sourire en dit long tandis que la marche garde son rythme en scandant de plus en plus fort leur slogan, montrant leur droit, leur volonté, leur choix, ne se cachant pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PORTE PAROLE DE
LA COMMUNAUTÉ GAY


Voir le profil de l'utilisateur http://gay-community.forumgratuit.org
ϟ messages : 437
ϟ points : 1
ϟ inscrit le : 17/07/2011
ϟ avatar : Evangeline Lilly.
ϟ âge : 31 ans.

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Sam 7 Juin - 3:37


Marche pour l'espoir

Funeral March


Le 5 mars à 12h, rues de Zagreb.

Elle avait espéré. Elle avait prié pour que sa voix soit entendue. Que ses attentes soient exaucées. En silence elle a patienté, bruyants, ils sont arrivés. Un petit groupe multiplié en centaine avant de devenir une grande foule envahissant la rue principale de Zagreb. Son appel n'était pas vain, non. Ils se sont manifestés, ils ont accepté de défendre leur couleurs, leur drapeau. Ils persistent à clamer et arracher leur liberté. Et Mila, Mila en était fière. Elle avait ce sourire comblé comme une maman observant avec effervescence ses enfants grandir, prenant part à leur famille.
Armé de son mégaphone, elle avance entre la foule. Elle fait son petit chemin jusqu'à une estrade improvisée qui constitue les escaliers du centre national des arts. Elle les monte, déterminée comme jamais. Le coeur battant d'une joie teintée d'une mélancolie justifiée. Elle ne pleurera pas les morts, elle les immortalisera.

" Mes chers frères et sœurs, merci à vous. Merci d'être venus aujourd'hui, merci de vouloir prêter votre voix à la mienne, de la hausser grâce à vos pancartes et logos. Aujourd'hui, nous demandons liberté. Nous quémandons d'aimer qui on veut, de serrer la main de celui ou celle que nous voulons. C'est notre droit le plus légitime et nos voix seront entendues. Continuez à brandir vos pancartes, vos attentes de ce gouvernement. Que Monsieur Goran Horvat vous écoute et vous soutienne. Écoutez-les, monsieur le candidat pour la mairie. Écoutez vos citoyens."

Elle prend une pause, pour respirer, pour regarder le coeur gros comme un milliards d'homme la foule, sa communauté, ce pourquoi elle se bat, tous ses visages fixés sur ses lèvres. Ils lui ont donné leur confiance, elle se doit d'en être digne, de porter toujours plus haut, toujours plus fièrement ses valeurs et de faire hurler l'égalité dans tout Zagreb.

"Les événements ont été tragique. Mais je l'ai déjà dit, ce n'est pas dans les larmes, pas dans la rage, pas dans la haine qu'on fera résonné notre liberté, notre droit d'aimer. Nous sommes les hérauts d'une communauté qui crit qu'elle veut juste vivre, aimer, sans avoir peur de se donner la main dans la rue, sans avoir peur de s'embrasser au coin d'une allée, sans avoir peur de se dire simplement "je t'aime", sans avoir besoin de se cacher, besoin de se mentir à soi-même, sans avoir besoin de pleurer parce que notre différence a fauché la vie de celui ou celle que vous aimiez. Aujourd'hui, j'en appelle à l'amour, prenez vous la main et portez fièrement nos couleurs. Portez les jusqu'à ce qu'elles brillent si fort que l'ombre désuète de l'intolérance moyen-ageuse ne soit plus qu'un mauvais souvenirs. Portez les pancartes ornées des visages de vos aimés, ceux qui sont parti, portez fièrement votre amour parti en feu, et pensez à eux à chacun de vos pas, battez vous d'une voix pour faire valoir vos droits. LIBERTÉ. LIBERTÉ. LIBERTÉ."

Elle n'avait pas suivis le discours qu'elle avait écrit plutôt, préférant laisser parler son coeur. Elle regarde, une larme au coin des yeux la foule scandé son nom, scandé la liberté et se remettre en marche, doucement. Au même moment, des pancartes s’élevèrent de partout, portant les photos des défunts, en tête de cortège ceux qui avait perdu un proche. Les couple s'embrasse et la marche reprend. Liberté. Liberté.




________________________________
PNJ - ne pas envoyer de messages privé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   Sam 7 Juin - 15:47

Ya des gens, tu sais, qui vibrent, comme un violon. Ya cette corde tendue dedans, en ondulation, qui se secoue jusqu'à se rompre. On vaincre. Il y a des gens qui ont de l'espoir, encore, de la force, l'envie de se battre, l'envie de gagner, l'envie de faire valloir leur idées, de les faire briller. Ces gens là, souvent, crachotte en silence, chiquent leur valeurs puisque personne ne veut les écouté. Puis il ya ceux qui sont fait de fer et d'encre, qui se batte a coups de mots, qui se font eau sur le braiser, des gens bons. Il y en a peu. Un pincée, jetée pelle méle. Je ne crois plus en la bonté pure, je crois juste en la force bienveillante que chacun peut puiser en lui s'il la désire vraiment, s'il a le courage de lever le poing en l'air, de poser son ame sur une table et de dire " vous aurez beau me tuer me déchirer, vous n'arrêterez jamais mes idées". L'homme n'est beau que dans l'absolue laideur. Les plus grand héros ont été couler dans le sang des génocides. Les plus grande victoire sont battie sur des cimetierre d'innocent. Les plus belles ames sont né dans les cendres des nouveaux nés. L'homme ne brille que quand il souffre. Que quand il est secoué par ce souffle, unique, vicérale, qui le touche, qui l'enrobe avec grace et lui donne la force de se battre. Moi, nul souffle ne m'a caresser. Sinon celui de la musique. Je ne vibre d'aucun idéale, d'aucun espoir, je ne porte aucun combat, je suis juste un accord perdu entre deux silence. Mais elle, quand elle parle, elle parle comme si elle chantais, elle parle et tout l'monde l'écoute, elle pend nos visage a ses lèvres. Avec son sourire, ses allures infantine et ses mots, qui tombent en couperets de vérités. Les houra de la foule emporte ses dernières syllabes. Moi je la regarde. J'aimerais avoir sa force. Pour me battre. Pour lutter. Pour m'en sortir. J'avise des visages que je connais en contre bas, ha! Mes bourreaux. Absynthe et Oscar. Le seul souffle qui m'a toucher est celui des martyrs.

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Marche pour l'espoir : Sujet commun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marche pour l'espoir : Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Carte cadeau sephora... marche pour mac?
» Marche pour poussette pour l'ainé
» 10 Janvier 2011 - Marche pour Guillaume
» Marche pour la terre (27).
» un atelier pour maman ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille Intrigue-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit