AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 Annexe III: De l'homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PORTE PAROLE DE
LA COMMUNAUTÉ GAY


Voir le profil de l'utilisateur http://gay-community.forumgratuit.org
ϟ messages : 437
ϟ points : 1
ϟ inscrit le : 17/07/2011
ϟ avatar : Evangeline Lilly.
ϟ âge : 31 ans.

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Annexe III: De l'homosexualité   Lun 5 Mai - 10:36


De l'Homosexualité

Annexe III 




Bien sur, sur le papier, on a tous notre idée de l'homosexualité, de la communauté homosexuelle etc. Mais toujours, les clichés demeurent, toujours, nous voyons les choses sous un angle qui nous est propre. La communauté homosexuelle et l'homosexualité sont des sujets complexes, épicentraux du forum, de fait, nous pensons qu'un sujet non exhaustif sur l'homosexualité, la communauté gay, ses mœurs, ses coutumes, ses déviances nous serait profitable à tous.


Définitions



La communauté gay ne se bornant pas à l'homosexualité « pure », voici les différent profils possibles :

→ Commençons par les évidences, est considérée homosexuelle toute personne dont l'attirance physique et émotionnelle se porte vers une personne du même sexe qu'elle.

→ Est considérée bisexuelle toute personne dont l'attirance physique et émotionelle est portée vers les deux sexes.

→ Est considérée comme trans-sexuelle toute personne dont le sexe aussi bien d'un point de vue mental que physique est différent de celui de naissance. Pour exemple, un homme peut être transsexuel et pourtant avoir un pénis, l'opération n'étant que la « fin » de la « transformation ». Être transsexuel, selon les différents témoignages que l'on peut trouver, c'est être né dans le mauvais corps, se sentir femme dans le corps d'un homme où homme dans le corps d'une femme. A partir de là, la science à évolué de façon a permettre une transformation totale, même si les opérations restent rares.  

/ !\ Les trans-sexuels ne sont pas à confondre avec les travestis et les drag queen. Les travestis étant juste des gens déguisés, par passions, par loisirs, un travesti ou une drag queen n'est pas une femme ni un trans-sexuel. Les frontières sont minces, mais elles sont là.

/!\ Un travestis n'est pas à confondre avec une drag queen. Les véritables drag queens sont des sortes d'idoles, des exagérations de la femme, ce sont des hommes se spectacles qui, à travers des représentation musicale ou des danses, brisent les frontière du genre. Ce sont des personnages généralement comiques qui redeviennent eux même une fois les spectacles passés.
Un travestis étant juste une homme fardé en femme ou inversement.



Des Revendications



Au fur et à mesure qu'elle c'est assumée, la communauté dites « gay » c'est définie autour d'un idéal libertaire, l'abolition des anathèmes. Le domaine le plus évidents restant celui de la sexualité, sans faire d'amalgame, la communauté jouit d'une très grande liberté sur le sujet, la sexualité dites « déviante » revendiquée comme sexualité libre, et surtout libérée, libérée du machisme, libérée des concepts religieux aliénants, de la pudeur épicentrale du monothéisme des vielles cultures, le sexe est libre, on en parle sans tabou. C'est sûrement de là dont vient le cliché des gays pervers, parce que bien sur, libération = abus. Il y a ceux qui jouissent  juste de leur liberté, et ceux qui vivent à travers un seul de ses pans. C'est l'une des problématique essentielle de la communauté, puisque certains veulent allier liberté et vertu, libération et fidélité.

Le droit d'amour et le droit de couche sont les deux plus grandes revendications, mais plus largement encore, le droit d'être sans avoir a se soucier du regard de l'autre, le droit d'être heureux, le droit de vivre son amour sans avoir peur.



Relation homosexuelle.



Au sein du forum, vous personnages vivrons des aventures, pour une nuit ou  pour une vie, de fait, certains éléments sont a poser pour le réalisme. La sexualité sera clairement abordée dans cette partie, de fait, si vous ne souhaitez pas en entendre parler, passez directement au paragraphe suivant.

Souvent, la première question qu'on pose à un couple homo ou lesbien -je vous assure, j'lai entendue des milliards de fois- est : « c'est qui qui fait l'homme c'est qui qui fait la femme ? » Cette réponse mérite un ENORME non. Une relation homosexuelle se définit par le fait que ce sont deux personnes du même sexe qui sont concernées alors pourquoi diantre comparer aux relations hétérosexuelles ? Il n'y a pas comme dans les yaois de petit uke dans les bras du grand seme, juste deux hommes ou deux femmes qui s'aiment. Le jeux de domination étant le même dans toute les histoires d'amour, il n'y en a pas un qui joue l'homme et un qui joue la femme, ça, c'est juste une réflexion purement née du machisme et assez déplacée. Ça revient à demander « c'est qui qui porte la culotte ». Et dans un couple hétéro, ça peut être l'homme aussi bien que la femme, donc la théorie du genre, on la range, et on passe à la suite.

La sexualité est un sujet important lorsqu'on parle d'homosexualité, de fait, les pratiques sexuelles aussi bien lesbiennes que gays vous semblent familières, mais certains détails sont à poser.

Premièrement, la sodomie n'est pas OBLIGATOIRE. Je connais personnellement nombre d'homosexuels qui n'y jouent pas. C'est une pratique certes rependue mais pas centrale. D'ailleurs, c'est une pratique qui se fait avec précaution, l'anatomie humaine étant fragile a cette endroit, lubrifiants et préparations sont particulièrement importants ( et je ne parle pas de simple préparation par la salive, l’orifice doit être travaillé, stimulé et lubrifié, en l’absence de lubrification naturelle, les lubrifiant aqueux sont ceux qui fonctionnent le mieux,) IRL, deux personne n'iront jamais faire ça « a sec », puisque là douleur doit être grande et les conséquences pouvant être graves. Aussi, la contraception est important, puisque le risque de lésion est plus grand par cette voie que par voie vaginale, le risque d'infection aussi. Le problème des MST et de la contraception sera vu plus loin.  Les relations lesbiennes aussi subissent les clichés, je vous assurent, l'utilisation des jouets reste rare, la relation s’apparentant plus souvent à des caresses qu'à une réelle pénétration. Nombre de lesbiennes refusent cette idée, de se faire pénétrer.



La drogue


Le communauté gay est une communauté festive et assez libre, de fait, la drogue n'y est pas un sujet tabou, mais c'est un sujet important. Par drogues je n'entends pas poppers et cannabis mais réellement les drogues lourdes. Les stupéfiant tournant énormément au sein de la communauté, principalement cocaïne et extasy, ghb et ses dérivés, méthamphétamines etc... Toutes ces drogues chimiques ont la même propriété, l’excitation, sexuelle ou non, ce sont des drogues qui « boostent », une ligne de coke et tu te sens près a courir le marathon en soit, mais ce sont surtout des drogues dangereuses et terriblement addictives -addiction psychologique principalement. Parce que oui, l'addiction physique est assez faible dans le monde de la drogue -exception faite pour l'héroïne et la cristal (variante des metamphet') qui sont terriblement accoutumantes, Une annexe plus poussée sur les drogue -puisque vous êtes nombreux a jouer des tox- sera faite ultérieurement.



Le Sida et les MST.


Donnez quelques choses a quelqu'un, il vous en prendra toujours plus, cette maxime s'applique au domaine de la sexualité chez les homosexuels. En effet, jouissant d'une sexualité débridée, nombre d'entre eux  jouent avec le feu. La mode du no-capote, par exemple (barebacking). Nombre d'homosexuels refusent l'utilisation du préservatif, celui-ci diminuant les sensations. Mais on parle de personnes aux multiples partenaires, et les risques de transmissions par voie annales étant importants, je vous laisse tiré vos déductions.

Le SIDA est une des plus grosses problématiques de la communauté, regardez queer as folk, derrière tous ses clichés, cette série dresse un portrait assez complet de la communauté et ses déviances. Nombre d'associations gay sont liées aux associations de lutte et de prévention contre le VIH. Le préservatif est la SEULE contraception qui assure lorsqu'elle est correctement utilisée le risque 0 lors d'un rapport.

Alors pensez y, en jeu ou IRL, sortez couverts !

Discrimination


La communauté gay, comme toute communauté a ses points forts et ses points faibles, l'ouverture d'esprit, vous savez, n'est pas maître-mot. Lesbiannophobie, homophobie, sexisme, racisme, transphobie, hétéro-phobie, autant de tares qui ternissent l'image idyllique de la communauté. Nombre de lesbiennes haissent les hommes, nombre d'homos haïssent les femmes, nombre de LGTB haïssent les hétéro. La haine est malheureusement humaine et elle gangrène tout. C'est un combat éternel que celui de l'égalité et l'acceptation, de la tolérance. L'intolérance est aussi interne qu'externe dans la communauté.

Cette annexe non exhaustive est libre d'être complétée par vos questions. Nous effectuerons les recherches nécessaires.




(c) Abyss aka. Keenu




________________________________
PNJ - ne pas envoyer de messages privé.
Revenir en haut Aller en bas
 

Annexe III: De l'homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» question feuille présemce réelle
» Question annexe
» Annexe St Anne
» Réclamation de la subvention
» SNSM OUISTREHAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: For the first time :: gaypride :: Les annexes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit