AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 Forgot me - Suzana et Merry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Forgot me - Suzana et Merry    Lun 25 Aoû - 17:44


Forgot me
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
C’est le temps des embuscades ce soir. C’est beau dis-moi, faut que vous regardiez tous le bal des condamnés ici. Tend le visage, regarde les corps se tendent, se cambrer lentement sous le son qui se diffuse. On va se faire prendre par le diable si tout cela continue. Regarde bien toi l’inconnu, puis toi aussi l’enfant de la nuit, et tous les autres avec vos verres à la main. Puis toi aussi regarde Mérovée, détourne le regard des autres un peu, fixe la scène, les bras ballants, regardes je te dis ! Tu crois que le monde il est pourrit dis ? Toi et tes avant-bras déchirés ? Tu t’es mutilé mon cœur, tu as saigné pour un peu d’attention. Le sourire ravageur, personne verra non que t’as les bras en sang, les bras en sacrifices, personne ne verra vraiment. Regarde dis-moi, regarde les autres aussi, regarde combien la nuit tombe vite sur ta belle Croatie, combien les rats comme toi se glisse dans le Lemon club. Vas voir beau muet, vas voir les séquestrés de la nuit, ceux qui sont insomniaques comme toi, ceux qui savent pas dormir sans se shooter aux somnifères. Regardes putain ! Je sais bien ce que tu vas me dire, tu souffres, toi le beau muet. Non tu souffres pas, t’es juste un mécréant parmi les autres, le même qui tire la gueule le matin dans le métro. Le même qui cherche un peu d’attention dans les bras d’une donzelle un peu facile. T’es pareil, un gars lourd qui fume, le rire muet, mais le rire gras d’horreur. Toi tu scandalise tes veines avec tes merdes, tu prends tout ce qui passe pour oublier. Alors non tu souffres pas mon ange, t’es juste pareil que les autres.

« Mérovée, je sais que tout le monde te le dira, mais écoutes moi. Te scarifier ne va strictement rien changer, bien au contraire. Pour extérioriser ta peine, il faudra un jour l’accepter. Tu sais que je ne peux pas te voir agir ainsi sans agir. Tes parents ont été prévenus, même si tu es majeur, j’ai pensé qu’il serait bien qu’il le sache. Mérovée, tu as fait d’énorme progrès ces derniers temps, peut être grâce à Lou, ou aux autres. Peut importe la raison, ne rebrousse pas chemin maintenant. Le plus dur est passé. » Et puis quoi après ? Tu fixes ta psy blessé, tu la fixes sans comprendre, sans voir la vérité. La vérité tu l’a vois ce soir dans cette boite. Tu vois bien que vous êtes pleins à souffrir, que vous n’êtes pas tous pleins de sourires, les yeux pleins d’étoiles. Non tu comprends pas, faudrait qu’elle t’explique la belle, ou qu’elle te montre comment faire pour extérioriser. Parce que tu as essayé, tu as essayé plus que tout. Alors d’une main lente tu avais écrit tes mots, sans trop les penser. En fait, la psy ça fait bien longtemps que t’aimerais la jarter, tu l’as déjà fait auparavant, avec ce précieux Keenu. Oh oui, il était beau ce jour où ce garçon à faillis la bouffer toute cru. Elle a tout tenté elle aussi, rien à faire, t’as la mort d’Alaya dans l’âme, t’as ton handicap sur le corps, et t’as les traces des remords sur les bras. « Merci pour ces mots, mais je crois que je devrais partir. J’ai pas envie de les voir mes parents, ça vous dévirez le savoir. Et puis, leur dire ne fait que leur faire du mal, ils ne pourront jamais comprendre. » Papier tendu, main posée, tu t’es levé donc pour errer dans le bar. C’est la fin du premier acte, on tourne vers le bar. Et là tu t’assois, à côté d’une jeune fille, elle est belle cette femme. Elle est splendide dites, un sourire sur les lèvres, tu la fixes, commande un verre à ta façon, un bref coucou vers elle. Peut-être que tu fais ce que ta psy ta toujours conseiller, t’extériorise, à ta façon peut être. Alors tu souris, en timide, tu bois ton verre de gin, incapable de faire plus que cela. C’est déjà bien on dira, c’est déjà mieux que de se sacrifier les avants bras.
(c) AMIANTE



________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 54
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 31/05/2014
ϟ avatar : Taylor Swift
ϟ crédit : Vava by Keenu
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Amoureuse de son meilleur ami, mais célibataire.
ϟ jukebox : Hé, maintenant battez-vous ! * clap clap, clap clap *
ϟ double compte : //

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Ven 26 Sep - 21:52






FORGOT ME
IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS...




 Les bruits alentour étaient assourdissants. Les lumières éblouissantes. Elles se fixent sur la rétine, font un lavage de cerveau, et t'empêchent de penser à quoi que ce soit. Si Suzana avait été accompagnée, elle serait déjà bien bourrée et peut-être même la tête dans la cuvette des toilettes pour femme. Oui, ça fait un peu cliché, mais ce n'est que la triste réalité. L'alcool, elle n'adorait pas ça, ni ne le détestait, et en restait généralement à distance, mais certains soirs exceptionnels, ça arrivait. Mais pas celui-là en tous cas. En fait, elle ne savait même pas trop ce qu'elle faisait là. Peut-être la chance d'happer une proie facile ? Elle sourit. Elle trouvait amusant de penser qu'un gars pourrait croire que c'était elle la proie, et inversement. Enfin, qui savait la véritable vérité ?

Non, ce soir, pour l'instant, la musique ne l'entraînait pas assez à son goût, et le verre de simple coca qu'elle avait pris était encore aux trois quarts pleins. Elle se demandait à moitié ce qu'elle faisait là, mais... Elle avait sûrement juste l'envie d'éprouver sa solitude à travers la foule. Quoi de mieux pour ressentir à quel point aujourd'hui la société décrète "Chacun pour sa pomme." que s'asseoir au bar d'une discothèque bien remplie et trop bruyante ?

On s'assied près d'elle. Un bref coup d'oeil, par habitude. Un jeune homme, très mignon, dirait-elle. Elle sourit. Elle le vit faire un signe au barman, recevoir un gin en échange de quelques pièces. Il lui fit coucou. Surprise, elle cligna des yeux avant d'étirer ses lèvres colorées d'un rouge ni trop voyant ni trop pâle pour l'occasion et de murmurer :

— Bonsoir !

Il lui sembla qu'il sourit en retour, et le détailla un peu plus. Il n'était pas habillé très chichement, il avait même le style banal des garçons qu'on peut croiser dans la rue tous les jours, au contraire des habitués, qui déployaient des génies d'inventivité stylistique en boite.



code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Sam 25 Oct - 22:50


Forgot me
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
Les lumières avaient eu raison de tes pauvres yeux pendant un temps. Tu t’es concentré, pendant plus de cinq bonnes minutes à regarder la foule se mouver sous la musique incroyablement entrainante, un air un peu envieux sur le visage, jalousant ces gens et leur vie si simple. La tienne n’a rien de simple, elle l’était pendant un temps, mais ton adolescence n’a pas été des plus simples, et encore maintenant tu envies tous ces jeunes jouent de leurs atouts sur la piste de danse, dansant sans complexe. Toi c’est pas comme ça que tu vies les choses, tu te contentes de rester assis, cherchant un peu de compagnie, certain que personne ne s’arrêtera plus de trente secondes sur toi une fois qu’ils auront tous vue ton incapacité à parler. T’es plus un être sociable, ça perd un peu de se valeur un homme sans pouvoir parler, c’est ce que tu crois. Pourtant en cet instant tu te trouves avec une très jolie blonde. L’une de ses filles au teint très pâle, un visage splendide et très bien dessiné, soutenu par une cascade de cheveux bouclés blond pâle dévalant son portrait pour tomber au milieu de son dos. Elle est sublime, c’est la première chose qui te vient à l’esprit quand tu poses un regard sur elle, mais pas que. Tu te demandes en effet pourquoi la jeune femme est toute seule à ce bar, sans amies, sans un beau garçon tout aussi charmant pour l’accompagner. Vous savez, un peu comme dans le séries B, un peu comme si elle était la princesse avec le prince, la reine du bal avec le joueur de football américain du campus. Intouchable, parfaite, une créature de dieu. Mais peut être qu’on pourrait dire pareil de toi, joli mannequin. Au fond, ne serais-tu pas similaire à elle ce soir, ne jolie créature perdue dans un monde qui n’est pas le tien ?

D’une main tu la salut, pourtant presque certain qu’elle te fixera sans comprendre, puis tentera tout bonnement de t’éviter. Et c’est à ce moment-là que ça redeviendra la série B pour les ados, une jolie brune un peu peste étant son amie viendra, te snobera du regard et elles partiront en rigolant. Ou peut-être que le joueur de foot arrivera, tu mettras son poing dans le visage pour avoir ne serait-ce que regarder la Belle. « Bonsoir ! » que la Belle chantonne, une voix très timide et très pure, l’innocence sur terre. Toi de tes yeux ébahit tu la fixe, sursautant sans comprendre si tu devais déjà courir ou au contraire sourie pour une fois de ta vie. C’est la seconde option qui l’emporte et tu souris, très timide, trempant tes lèvres dans le breuvage devant toi, inquisiteur, la fixant en te demandant si l’échange devrait aller plus loin. D’une main las tu lui tend la tienne, pour lui simuler l’idée d’une présentation, que tu ne feras bien sûr qu’au moyen de l’écrit. Une fois que la jeune femme décide de serrer ta main, tu empoignes ton carnet, et écrit brièvement : Je m’appelle Mérovée, je suis muet.
A peu près les deux choses les plus importantes que les gens ont besoin de savoir sur toi désormais. D’un sourire contrit tu lui tend la feuille, un petit sourire timide, les yeux fixant ses jolies yeux, te demandant si tu ne rêves tout bonnement pas.
(c) AMIANTE




________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 54
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 31/05/2014
ϟ avatar : Taylor Swift
ϟ crédit : Vava by Keenu
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Amoureuse de son meilleur ami, mais célibataire.
ϟ jukebox : Hé, maintenant battez-vous ! * clap clap, clap clap *
ϟ double compte : //

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Sam 8 Nov - 21:59






FORGOT ME
IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS...




Un tube des années 90 se mit à résonner dans la boite noire trop colorée qu'était la discothèque. La piste s'enflamma de cris et de coups. Du coup, elle ne saisit pas si le jeune homme en face d'elle lui avait répondu. Peut-être, peut-être pas. En tous cas, il continuait de la fixer. Avait-elle une touche ? Elle attendit de voir si elle intéressait le monsieur, si sa beauté le fascinait, tout ça tout ça... Nan, elle déconnait. Fallait pas trop qu'elle se fasse des idées, sinon elle allait être déçue. N'empêche, il était drôlement mignon, ce garçon. Pour une fois, elle fut contente de ne pas avoir de potes qui l’entraînent sur la piste au mauvais moment, comme c'était déjà arrivé.

Il lui tendit la main, et un peu surprise qu'il passe par ce genre de présentation, elle la lui serra un instant, attendant qu'il prenne la parole. Mais il n'en fit rien, il sortit au contraire quelque chose de sa poche : un carnet, le genre qu'on utilise pour y mettre sa liste de course ou tout ça. Mais elle se doutait que le jeune homme n'allait pas y mettre sa liste de course. Il préférait peut-être écrire, à cause du bruit ? Pourtant, c'était sexy et sensuel, quand on est obligé de parler à l'oreille de quelqu'un dans une soirée, tout ça... Enfin bon, chacun sa façon. Il griffonna donc sur le bloc-note : Je m'appelle Mérovée, et je suis muet.

Oh, tout s'expliquait alors. Elle dut prendre un air étonné, mais elle se ressaisit rapidement, lui souriant :

— Ah, d'accord, je comprends. Moi c'est Susana ! Enfin, tu peux m'appeler Suzy sans problèmes.

Un instant après, elle se demanda à quoi ça servit de donner un surnom alors qu'il ne pouvait pas parler. Mon dieu, ces habitudes... Enfin quoi, il était plus court, donc à la limite...

— Euh, désolée, mon surnom te servira sûrement à rien... Enfin, tu fais comme tu veux, hein !

Elle s'embrouillait. Genre, à deux doigts de bégayer timidement. Il allait tout de même pas lui faire cet effet-là ! Elle était assez habituée, aux rencontres, aux discothèques, et tout... Enfin.

Elle observa le garçon. Il semblait un peu gêné, lui aussi. Tant mieux, elle sera pas tout seule. Elle alla cacher son embarras elle aussi dans son verre de coca. La situation... devenait intéressante.



code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Lun 17 Nov - 19:41


Forgot me
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
La situation devenait de plus en plus étrange. Toi Mérovée, tu te contentas de souris, doucement amusé par les yeux gênés de la jolie blonde, un sourire malicieux sur les lèvres. Il faut dire que mettre les gens mal à l’aise face à ton handicap t’as toujours plus depuis ton accident. Tu trouves cela plutôt amusant que les gens aient peur de te blesser, de te contrarier face à leur propos. Personne ne faisait autant d’effort avec toi avant ton accident, et ça, c’est un point positif bien que très amusant à tes yeux. Tu te contentas de regarder la jeune fille avec ce regard curieux et maladivement intéressé, comme un gros tarré qui vient de voir la pierre précieuse la plus belle du monde. T’as curiosité est très grande, surtout face à la jolie fille qui te souris, semblant s’ennuyer aussi mortellement que toi dans l’endroit. Timidement u commandes de verre de téquila au serveur, habitué par ton mutisme, le serveur à prit l’habitude de toujours regarder tes petites notes pour s’avoir de quoi il s’agissait, ou tout simplement connaître tes commandes habituelles pour ne pas rester impressionné par l’incompréhension de ta demande. Tu souris, tend l’un des verres de shot à la belle, buvant le tiens dans un geste sur et déterminé. L’alcool et toi, ça n’a plus beaucoup de secret depuis un certain temps, c’est ce qui t’aide à tenir le choc et éviter de te scarifier un peu trop fort. « Ah, d'accord, je comprends. Moi c'est Susana ! Enfin, tu peux m'appeler Suzy sans problèmes. » Tu souris de plus belle, s’entend que la jeune fille perd son self control, sans doute car elle se rend compte que jamais tu ne l’appelleras, jamais tu ne prononceras son prénom ni même une seule syllabe. D’un geste lent tu écris pourtant sur la feuille. « Vas pour Suzy alors, enchanté. » Tu lui tends le bout de papier, comme n jeu improvisé consistant à discuter comme tout le monde l’a déjà fait en cours pour éviter de se faire démasquer. Un fin sourire se dessine encore sur tes lèvres à l’idée alors que tu t’allumes une cigarette, tendant le paquet pour en proposer une à la douce, ne sachant finalement pas si oui ou non elle fumait.

« Euh, désolée, mon surnom te servira sûrement à rien... Enfin, tu fais comme tu veux, hein ! » Un rire léger s’échappe de tes lèvres, l’un des rares bruits que tu arrives encore à émettre, le barman te resserre un autre verre, tu décides de l’engloutir avant d’écrire sur le papier. « Tu veux danser ? » Ca au moins, c’est un langage simple à parler pour toi, et pour tous les autres. Pas besoin des lèvres, juste du corps, d’un joli regard, et qui sait si la situation ne sera pas à ton avantage, car la jeune fille, bien que dénués de mauvaises intentions, tu aimerais vraiment la connaître un peu plus que juste pour ce soir. Tu lui tends timidement la main, un sourire espiègle sur les lèvres, rangeant ton calepin près de toi, certain au fond que pour esquiver une conversation difficile elle acceptera l’offre. Alors lentement tu te redresses, terminant les restes de ta cigarette pour déposé son cadavre dans un cendrier, en l’attente d’une réponse de la princesse.
(c) AMIANTE





________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 54
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 31/05/2014
ϟ avatar : Taylor Swift
ϟ crédit : Vava by Keenu
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Amoureuse de son meilleur ami, mais célibataire.
ϟ jukebox : Hé, maintenant battez-vous ! * clap clap, clap clap *
ϟ double compte : //

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Lun 22 Déc - 22:49






FORGOT ME
IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS...




 

Le jeune homme ne la lâchait plus des yeux, et elle se retenait de lâcher des petits rires nerveux et amusés. Il était vraiment mignon, tout aussi embarrassé qu'elle. Et il enfilait les verres de shot les ns après les autres, il avait une de ces descentes... Elle, elle avait à peine trempé les lèvres dans son coca. Alors de l'alcool... C'est vrai que ce soir, elle ne s'était pas senti de se torcher. En fait, il devait être un habitué de la boite, vu que le serveur était pas plus étonné que ça du mutisme du garçon... Il est vraiment mignon. Elle se rendit compte qu'elle se répétait. Bon... On allait se calmer, hein ? Du coup, elle replongea nez et yeux dans le coca. Pendant ce temps, Mérovée gribouillait sur son carnet, qu'il lui tendit. Elle remarqua qu'il avait une jolie écriture. Ni trop ronde ni pas assez, élégante et pleine de volutes discrètes, on sentait qu'il s'appliquait. En même temps, c'était plutôt normal, c'était pour lui sa meilleure façon de s'exprimer. Elle même qui aimait écrire, elle n'avait pas une si jolie écriture. C'est là qu'elle vit qu'il avait tracé "Tu veux danser ?" Elle sourit pour toute réponse et sauta de son siège haut, pendant que le jeune homme écrasait la cigarette qu'il avait du entamer un peu plus tôt et auquel elle n'avait pas fait attention, et se levait aussi. Ils s'avancèrent jusqu'à la piste, elle attrapa la main qu'il lui tendait, et c'était parti. Susa, elle adorait danser, et en présence d'un joli gars, alors là elle pouvait se lâcher. Son corps tout proche de celui de Méro, elle se déhanchait, souriait, toute timidité envolée grâce à la magie de la musique qui battait comme son propre coeur. Et puis tout devint plus doux, la chanson changea de registre, et tous les couples s'enlacèrent, les filles au cou des hommes et les hommes les mains sur les hanches des filles. Sans plus réfléchir, elle alla aussi se pendre au cou du brun, lui souriant tandis qu'elle sentit ses mains timides se poser sur sa taille. Elle en profita pour l'observer de plus belle, perdre ses yeux dans les siens, sentir son souffle se mêler au sien. Elle lui aurait bien arraché un baiser. Mais c'était p'ete trop tôt ? Elle ne savait pas trop, elle hésitait un peu. Du coup, elle se laissa bercer par le rythme de la danse, finissant par poser sa tête contre son épaule dans un sourire timide.



code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Mar 6 Jan - 3:44


Forgot me
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
La jeune femme face à toi est d’une beauté transcendante. D’une silhouette plutôt agréable à voir, bien que la corpulence de quelqu’un ne t’importe peu, il faut dire que la sienne semble parfaite, élancée et svelte, arborant des atouts assez convaincants, il faut avouer que la nature a bien gâtée cette Suzana. Une seconde tu te permets de fixer la cascade de boucles blondes dévalée ses épaules et tomber sur le cœur de sa poitrine, une coiffure très légère, mais clairement splendide. Et ce n’est pas compter sans son visage, de très fins et symétriques, assez beau, même si tout dépend de la notion que l’on désire de la beauté, avec des lippes arborant un rouge à lèvre brillant donnant un effet pulpeux. Décidément, la jeune femme te fait de l’effet, mais ce n’est pas sa beauté qui est le plus beau, c’est ce sourire, léger, et plein de tendresse, accablé par une timidité, que toi-même tu connais trop bien. C’est cette sincérité dans son regard, un échange simple, qui pourtant te manquait depuis bien longtemps. Alors bien sûr, tu lui fais la conversation à la jeune femme, du moins comme tu le peux. Il faut dire que ce soir, c’est bien vrai, tu arbores une sacrée descente d’alcool, enfilant les verres de shot. En fait, ce n’est pas vraiment que tu tiens bien l’alcool, c’est surtout que sans ça, tu n’aurais jamais eu le courage de lui demander sa main le temps d’une danse. Sans cela, tu serais probablement encore dans ta chambre chez toi, ou alors dans ta salle de bain, en train de pleurer la mort d’Alaya.
Alors l’alcool, c’est plus une consolation, ainsi qu’un brin de courage. C’est donc timidement que tu as osé demander une danse à la belle, certain qu’elle dirait non. Pourquoi dirait-elle oui ? La tentative de drague minable que tu viens de mener est plutôt minable, et n’importe qui trouverait que c’est pathétique. Mais pas elle, et à la seconde ou tu luis tends le papier, elle se lève, un sourire, ce sourire sur les lèvres, agrippant ta main pour te mener vers la piste de danse. Toi ton sourire se lève, alors que vous commencez à danser, bien que le tempo rapide ne pousse pas vraiment à un rapprochement génial. Et comme si le DJ lisait dans ton esprit, immédiatement une chanson plus lente se laisse entendre, prêtant l’occasion de ce dit rapprochement. C’est donc timidement, plein de réserve que tu t’avances vers elle, enlaçant ses hanches avec précaution, te détendant et bougeant sur le rythme lent et romantique. Progressivement, la jeune femme semble se détendre elle aussi, aggripée à ta nuque, pendue, alors que tes yeux clairs la fixe tendrement, elle termine le morceau par posé sa tête contre ton épaule, ce qui ne cesse de te faire frémir contre elle. Alors, lentement, avec un élan de courage que tu ne te connaissais pas, tu relèves son visage d’un doigt sous le menton puis pose un baiser chaste contre ses lippes rose. Un baiser, juste un, le temps de sceller la danse, que vous soyez dépendant l’un de l’autre, le temps d’un soir.
(c) AMIANTE




________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 54
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 31/05/2014
ϟ avatar : Taylor Swift
ϟ crédit : Vava by Keenu
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Amoureuse de son meilleur ami, mais célibataire.
ϟ jukebox : Hé, maintenant battez-vous ! * clap clap, clap clap *
ϟ double compte : //

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Jeu 8 Jan - 22:59






FORGOT ME
IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS...




 

La musique lente continuait, inlassablement, et Suzana voulait juste qu'elle ne s'arrête jamais, cette chanson d'amour dégoulinante de niaiserie, ou plutôt que le temps se suspende, parce qu'elle était trop bien là. Dans des bras certes timides, mais qui semblaient heureux d'être là, de la tenir, pour une raison qu'elle ignorait encore, mais elle était tout aussi contente d'être là, contente de se balancer sur un tempo nonchalant, contente de ressentir une chaleur en elle. Elle avait posé sa tête contre celle de Mérovée, et elle sentait son odeur. Elle l'aimait bien. C'était une odeur certes indéfinissable, mais ça lui convenait, elle était douce, elle était Mérovée. Elle en soupira de contentement. C'est à ce moment qu'elle le sentit remuer, elle leva la tête vers lui et puis son coeur se mit à battre furieusement tandis que leurs lèvres se joignaient. C'était tout doux, tout chaste, tout gentil, tout timide aussi, mais il avait fait le premier pas, et en assentiment, elle garda une main contre sa nuque, glissant l'autre sur sa joue pour faire jouer leurs lèvres. Sa respiration se coupa, elle dut interrompre le baiser un instant, mais elle y retourna aussitôt, se faisant plus passionnée, elle alla chercher sa langue, goûtant au plaisir de sa bouche. Quand elle manqua à nouveau de souffle, elle s'arracha enfin à ses lippes, les mordillant au passage. Et puis elle lui sourit, d'un air innocent, comme si rien ne s'était passé. Entre temps, le DJ avait changé de musique, c'était encore une chanson d'amour, mais cette fois sur un thème plus de variété. Ils s'étaient en plus stoppés depuis un moment au milieu de la piste éclairée faiblement par la boule à facette et autres spots de couleurs, ignorés des danseurs qui ne savaient que trop bien ce qu'il se passait. Ils s'en allèrent donc à l'écart, pas loin du bar, mais maintenant, Suzana était hésitante. Qu'est-ce qu'ils allaient faire, maintenant ?

Elle finit par retourner vers le bar, réclamant un coca au barman qui ne tarda pas à lui filer contre quelques pièces, et elle trempa ses lèvres qui avaient touchés d'autres lèvres dans le liquide gazeux, mais ce ne fut pas pour autant que le goût de sa bouche disparut de l'esprit de la blonde. Elle zieuta le jeune homme, qui l'avait suivie sagement, et elle ne put que rosir, rebaissant le yeux sur sa boisson. Mais le verre fut vide, trop rapidement, et elle dut le poser. Elle s'interrogea à nouveau : que faire ? L'idée de changer de lieux l'effleura, mais pour aller où ? Chez elle ? Chez lui ? Quoi qu'il en soit, si elle proposait ça, il penserait que c'était juste pour crac crac. Est-ce qu'il voulait juste ça, lui ? Elle espérait mieux. Franchement, il était craquant, alors... Elle décréta que quoi qu'il en était, elle profiterait. Elle lui fit donc un petit sourire, avant de lâcher :

— Tu veux qu'on fasse quoi ?...

Certes, il y avait des tas de choses à faire, rester là à "discuter", retourner danser, ou effectivement s'en aller... Elle le laisserait décider pour le moment, se mordillant la joue. Elle avait envie d'un câlin, là.



code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 501
ϟ points : 140
ϟ inscrit le : 28/03/2014
ϟ avatar : Sam Way
ϟ crédit : Tumblr, Bazart
ϟ âge : 21 ans
ϟ côté coeur : Indécis
ϟ jukebox : Feeling good.
ϟ double compte : Elijah K. Rosenstrauss & Sade D. Hardy

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    Ven 23 Jan - 19:38


Forgot me
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
La jolie blonde avait un sourire ravageur, de ceux qui vous font fondre le cœur quand vous le voyez. Ton sourire à toi seulement il n’est pas splendide, du moins ne l’était pas avant sa rencontre. Toi tu noies ton chagrin dans l’alcool, toi tu pleures le soir quand personne ne le voit. Et étrangement, la blonde semble calmer ses mauvaises envies, comme si elle était, d’une manière bien trop niaise un rayon de soleil, qui chavire tout, qui brûle tout. Mais il ne faut pas se leurrer, elle est jolie, c’est bien vrai, mais t’engager ainsi dans une relation, avec une fille que tu viens de rencontrer, ce n’est absolument pas ton style. Pas du tout. Tu es le genre de personne à prendre du temps, de la distance, à laisser l’autre faire le premier pas, en général bien trop timide pour prendre les devants. Seulement en cet instant, en l’occurrence, c’est toi l’homme Merry, et c’est donc à toi de bien juger les gestes, et d’agir. C’est donc comme cela que l’histoire commence, toi qui te penche tendrement sur les lèvres de la jeune blonde au sourire de mannequin. Timidement tu jauges sa réaction, il ne serait pas digne de toi de l’embrasser sans son accord, et dépourvue de parole, tu ne peux tout bonnement pas lui demander si elle le veut ou pas. Alors, c’est en écoutant son comportement que tu comprends rapidement qu’elle aussi en a envie. Le pourpre monte à ses joues alors que tu souris, sentant sa langue doucement se mêler à la tienne dans une valse tendre. C’est qu’elle a de quoi se défendre la petite, et très sincèrement, elle embrasse très bien. Tu souris avec malice quand cette dernière s’éloigne de nouveau de l’étreinte, l’air devant lui manquer autant qu’à toi en cet instant. Curieusement, tu remarques que vous vous êtes arrêté de danser, perdues tous les deux dans une bulle d’amour sur le moment vous faisant presque oublier que là, vous êtes ne boite de nuit, au milieu de la piste de danse. C’est donc presque volontairement que vous vous êtes rendus vers le bar, peut-être pour discuter un peu, ou pour parler de ce qu’il vient de vivre, toi la poursuivant sagement.
Timidement donc la conversation ne semblait pas vouloir reprendre le cours qu’elle suivait avant. Alors, d’un air amusé, tu viens glisser ta main dans sa crinière blonde pour jouer avec l’une des boucles de la chevelure de Suzana. Lui souriant, confiant, tentant désespérément de la mettre en confiance. Toi tu n’es pas un pervers, et tu tiens à lui montrer. Tu cherches juste des amis, et si possible des gens biens, des gens sincères. Tu n’as pas grande ambition dans ta vie, si ce n’est d’avoir une vie honnête. Et Yoav, le jeune mannequin sur lequel tu as craqué. Mais c’est l’affaire d’une autre histoire cela. Tu ne te voiles pas vraiment la face pour lui, alors tu tentes de changer d’idées quand tu le peux. — Tu veux qu'on fasse quoi ?... C’est la prise de parole de la jeune fille qui te fait sourire, tu comprends ses craintes, et machinalement tu sors ton calepin pour écrire dessus. « Tu as déjà mangé ? Je t’invite à manger chez-moi si tu veux, t’en fais pas, tu n’es pas obligé si tu n’en a pas envie…Mais saches que je cuisine les meilleurs plats du monde. » Un repas à deux, l’occasion de parler, de rire, de regarder un film, tu n’envisages pas forcément de coucher avec elle, ce n’est pas dans tes habitudes, du moins pas le premier soir. Alors tendre tu souris, attendant paiement sa réponse.
(c) AMIANTE




________________________________
Sugzwang
“When you don’t have many friends and you don’t have a social life you’re kind of left looking at things, not doing things. There’s a weird freedom in not having people treat you like you’re part of society or where you have to fulfill social relationships.” Tim Burton.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Forgot me - Suzana et Merry    

Revenir en haut Aller en bas
 

Forgot me - Suzana et Merry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Cherry Merry Muffin de Titi-Chan
» La Collection des Cherry Merry Muffins de Vanessa
» Merry Xmas
» Les débuts d'une collec , mes cherry merry !
» Ma petite collec' de Cherry Merry Muffin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zagreb :: sesvete :: lemon club-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit