AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 Put me to sleep evil angel - Gabrijel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre du mois

Membre du mois

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 221
ϟ points : 20
ϟ âge : 28
ϟ inscrit le : 17/07/2014
ϟ date de naissance : 14/07/1989
ϟ avatar : Adam Lambert
ϟ crédit : Mes staffeux préférés ♥
ϟ âge : 25 ans
ϟ côté coeur : Ca vous regarde pas, m'semble
ϟ jukebox : Bring Me To Life - Evanescence

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   Lun 27 Oct - 13:32


Gabrijel Jovan Bezmalinovich
reprenons les chemins d'ici, chargé de mon vice, le vice qui a poussé ses racines de souffrance à mon côté, dès l'âge de raison – qui monte au ciel, me bat, me renverse, me traîne. ▲ RIMBAUD
carte d'identité
nom complet ▲ Bezmalinovich prénoms ▲ Gabrijel Jovan age ▲ 25 ans date de naissance exacte ▲ 14 juillet 1989 lieu de naissance ▲  Zagreb. nationalité et origines ▲ Croate statut ▲ Célibataire. Et je tiens à le rester, merci. occupation ▲ Ca dépend. Pour le moment je suis sans emploie mais dans deux jours je pourrais être serveur, ou bibliothécaire. Ou autre chose. En fonction de ce dont vous avez besoin. orientation sexuelle ▲ Gay as fuck boys ! groupe ▲ Gay and proud to be avatar ▲ Adam Lambert
✎ CARACTÈRE
Gabrijel, il est hyperactif. Il est toujours en mouvement, il n'arrête jamais. Il court, il danse, il couche. Il vit. Il est de toutes les soirées. Sort tous les soirs. Participe à tous les évènements. Il est partout. C'est une pile électrique, Gabrijel. Parce qu'il se lasse vite aussi. Il n'aime pas rester trop longtemps sans bouger. Au même endroit. A faire la même chose. Il se sent coincé, piégé, il déteste ça.
Gabrijel a un regard désabusé sur la vie. Il la voit comme elle est : moche et triste. Pas agréable à vivre. Même pas pour ces riches qui croient tout avoir quand ils n'ont rien, en fait. Personne n'a une belle vie, heureuse du début à la fin. Mais il veut se battre. C'est un battant Gabrijel. Et la vie est son plus grand adversaire. Il met des paillettes, il illumine son monde. Il veut prouver à cette chienne de vie qu'il peut lui arracher autant de bonheur que possible.  Il veut fuir sa noirceur, vivre dans les couleurs. Parce qu'il sait que le monde est noir. Mais il l'envoie se faire foutre. Tout simplement.
Il ne sait pas mentir, Gabrijel. Il dit toujours les choses comme il les pense. Crument. Il ne cache pas la vérité, même si elle est difficile à entendre. Même si elle peut blesser l'autre. Il s'en fiche, n'en a rien à faire. Il considère être honnête. D'autre pourraient le dire cruel. Mais ça n'a aucune importance.
C'est un gamin, Gabrijel. Il a des réflexions matures, sait analyser les gens sans se tromper. Mais il agit comme un adolescent. Il donne des leçons de vie  pertinentes mais ne les applique pas. Prend même un malin plaisir  à faire exactement le contraire. C'est un emmerdeur de première, Gabrijel. Du genre à faire chier le monde pour le plaisir. Même s'il attire les gens. Irrémédiablement. Il est un paradoxe à lui tout seul.
"Je suis un électron libre. Et je vous emmerde."
✎ PARTICULARITÉS
♫Gabriel aime les glitters. Il en met partout. Ses cheveux, son visages, ses vêtements. Une façon comme une autre de chasser le noir.  
♫ Son corps est une toile. Gabrijel dessine dessus autant que possible.
♫ Gabrijel n'oublie jamais un visage. Aucun, jamais.
♫ Il est cru, Gabrijel. Certain dirait même vulgaire. Il s'exprime sans retenue aucune. Et s'enorgueillit de ne pas connaitre le sens du mot "décence".
♫ Il a appris l'anglais et le français. Surtout quand il veut faire chier le monde en s'assurant que personne ne le comprend.  
♫ Gabrijel chante. Et, dans ses rêves, il est une rock star. Sauf qu'il s'interdit bien trop souvent de rêver.

derrière l'écran
PSEUDO ▲ Trucy PRÉNOM ▲ Léa AGE ▲ 20 ans SCÉNARIO ? ▲ Toujours paaaaas PRÉSENCE ▲ Aussi souvent que possible ! :D COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ Second compte. Le premier était arrivé grâce à un partenariat me semble CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ ♥♥♥♥  CODE DU REGLEMENT ▲ un éléphant somnambule mange des croquettes pour chat  AUTRE ▲ Je vous aime ♥   DIVERS CREDITS ▲ gif on giphy, icônes google  et avatars by Drachel
POUR NOUS AIDER
Code:
» <b>ADAM LAMBERT</b> ▲ gabrijel j. bezmalinovich


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du mois

Membre du mois

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 221
ϟ points : 20
ϟ âge : 28
ϟ inscrit le : 17/07/2014
ϟ date de naissance : 14/07/1989
ϟ avatar : Adam Lambert
ϟ crédit : Mes staffeux préférés ♥
ϟ âge : 25 ans
ϟ côté coeur : Ca vous regarde pas, m'semble
ϟ jukebox : Bring Me To Life - Evanescence

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   Lun 27 Oct - 13:32


I'm Living in a State of Dreaming
reprenons les chemins d'ici, chargé de mon vice, le vice qui a poussé ses racines de souffrance à mon côté, dès l'âge de raison – qui monte au ciel, me bat, me renverse, me traîne. ▲ RIMBAUD

Chapter 1: Isn't he lovely?
▲ -Il y a des complications.
-… Cordon ombilical …
- …tour du cou …
-Césarienne …
-Madame ? Madame, calmez-vous. Mada-

-Mon bébé ? Est-ce que … ?
-Il va bien. Ne vous en faites pas. Mais … Il y a eu des complications pendant la césarienne et …

-Gabrijel ? Gabrijel vient voir maman ! Oui ! C'est bien mon garçon ! Tu es le meilleur !
La mère, une magnifique femme blonde, sert son petit garçon contre elle. Il vient de faire ses premiers pas et c'est vers elle qu'il se dirigeait. Rien n'aurait pu la rendre plus heureuse. Son garçon. À elle. Le seul qu'elle sera jamais capable d'avoir. Celui qu'elle aimait plus que tout au monde.
-Laisse-le tranquille Sandra ! Il va devenir une femmelette, si tu continues de le couver de cette manière.
-Tu racontes n'importe quoi, Vlastimir. Notre petit Gabrijel sera un petit garçon accomplit qui fera tourner la tête de toutes les filles !

-Non, Vlastimir ! Tu n'enverras pas mon fils en pension ! C'est hors de question ! Ce n'est qu'un enfant !
-Il va avoir douze ans, Sandra ! Il est grand temps que tu cesses de le protéger comme s'il était encore un bébé !
Ce que les parents ne savaient pas c'est que, caché derrière la porte, Gabrijel les entend. Il les entend se disputer, se hurler dessus. Décider de son avenir, sans lui. Et il a l'impression qu'il n'a pas son mot à dire.
-Il n'y a aucune raison de l'envoyer à l'étranger ! Ses résultats scolaires largement satisfaisant et ses professeurs sont fiers de lui !
-Satisfaisant ? Mais quand te rendras-tu compte que ce n'est pas suffisant. Il doit être excellent. Et s'il n'obtient pas la note maximale dans toutes les disciplines, il partira en internat
Son père et son obsession de la perfection. Gabrijel était son seul héritier. Il se devait d'être parfait, en tout point. Pour pouvoir, un jour, hériter de l'entreprise familiale. Alors il devait avoir les meilleures notes, être le plus rapide, le plus fort, le plus doué. Quelle que soit la discipline.
-Maman …
Et il est dur, pour un enfant, de se faire à cette idée.
-Maman, est-ce que papa me déteste ?
-Mais non, voyons ! Comment peux-tu penser ça ?
-Il veut se débarrasser de moi …
-Oh, mon chéri. Ton père ne pensait pas ce qu'il disait. Il t'aime beaucoup tu sais.
-Autant que toi ?
-Non, bien sûr que non. Personne ne pourra jamais t'aimer autant que moi. Personne. Jamais.

-Vraiment, fils ? Es-tu sûr de ton choix ?
-Oui père. Je pense qu'une année en internat me serait plus que profitable.
-Très bien, dans ce cas. Ta mère n'en sera pas heureuse, j'espère que tu en as conscience.
-Oui, père. Laissez-moi le lui annoncer. Je saurais la convaincre.
[…]
-Partir … Gabrijel, non ! T-Tu ne peux pas me faire ça. J'ai besoin de toi, je … Non. Non, s'il-te-plait non …
-Ce n'est que pour un an, mère. De plus, c'est moi qui le demande. Je pense avoir besoin de m'entourer de personnes de mon âge. Vous me reverrez lors de vacances, ne vous en faites pas.

Et donc, Gabrijel partit. Un an se transforma en deux, puis en trois. Et il eut 17 ans.
-Alors, dude, qu'est-ce que t'en pense ? Elle déchire cette fête non ?
-Elle manque de bonne musique, si tu veux mon avis !
-Gabrijel Jovan, insatisfait devant l'éternel ! Au fait, Monsieur Je N'ai Toujours Pas Touché Une Fille n'a toujours trouvé personne à son goût ? Si je peux me permettre, je te conseillerai Julija ! Un vrai canon !
-Ça c'est toi qui le dit parce que TU veux te la taper. À choisir, je préfère sa pote Ema.
-Bah qu'est-ce que t'attend alors ? Si tu la veux, tu ferais mieux d'y aller de suite. Je crois bien que Daniel la bouffe du regard depuis le début de la soirée.
Un verre d'alcool pour se donner du courage. Après tout, Gabrijel n'a jamais abordé de fille. Comment peut-il savoir ? Et elle est belle, Ema, avec ses cheveux noirs au carré et ses grands yeux verts. Alors il s'avance vers elle. Dans avec elle. L'embrasse, aussi. La suite se perd dans un brouillard d'alcool, de baisers et de corps serrés les uns contre les autres.


Chapter 2: We can escape, in Nirvana
▲ -Mec, tu m'écoute ou pas ?
-Hum ? Oui, oui, je t'écoute.
-Non, tu n'écoutes pas. À quoi tu penses encore ?
-À rien … Enfin, si, je trouve juste que ce mec a un beau cul. À part ça, pas grand-chose.  
Silence. Silence de son meilleur ami. Gabrijel se tourne vers lui, à peine conscient qu'il vient de lâcher une bombe.
-Quoi ? Qu'est-ce que j'ai dit encore ?
-Tu te rends compte de ce que tu viens de dire ? Que c'est absolument dégueulasse ? Merde, t'es sortis avec Ema non ? C'est pas comme si t'étais gay non plus !
-Et alors ? Sérieux Mihael, ça changerai quoi si je l'étais ?
-Tout. Ca changerai tout.
Le regard de dégoût dans ses yeux alors qu'il se levait pour partir. Gabrijel ne le comprenait pas. Ne voulait pas ou ne pouvait pas le comprendre, au choix. Quoi qu'il en soit, il ne savait pas quoi faire alors que celui qu'il considérait presque comme un frère s'éloignait de lui, comme s'il était pestiféré. Comme s'il ne valait rien. Comme si leur amitié n'existait plus.

-Adam ? Qu'est-ce que tu fous là ?
-G-Gabrijel ? Oh merde. Tu le diras pas, hein ? Tu le diras à personne ?
-Ca dépend … J'ai droit à quoi, en échange ?
Sourire.
-À ça.
Baiser.
Sourire.

-J'en peux plus Adam. J'en peux plus.
-Gab je …
-Non ! Je veux plus d'excuses ! Quand on est seuls tu dis que tu m'aimes mais dès que tes crétins de potes sont dans le coin tu me traîne dans la boue, comme si j'étais un pestiféré. J'en ai marre de ça Adam. Que tu veuille pas assumer, c'est ton choix. Mais je t'en prie, arrête ça. Arrête de jouer à ce double jeu.
-Je suis dés-
-Tu n'es PAS désolé. Et c'est bien ça le problème. Et c'est pour ça que je préfère arrêter. C'est fini, Adam.
La première décision difficile de sa vie. Dont il n'avait pas mesuré les conséquences.

-Alors à ce qui parait t'es PD.
Gabrijel se tourna vers eux. Ils étaient quatre. Tous taillés comme des armoires à glace. Avec ce regard cruel. Il les connaissait. Les potes d'Adam, ceux avec qui il avait l'habitude de traîner. Il ne prit même pas la peine de répondre, se contenta de les fixer dans les yeux, comme pour acquiescer. Ça sembla leur suffire. Leurs sourires s'agrandirent, devenant plus terrifiants encore. Gabrijel ne bougea pas. Ne fuit pas. Il savait qu'il n'avait aucune chance. Qu'il ne serait jamais assez rapide. Et les coups commencèrent à pleuvoir. Jusqu'à ce qu'il soit à terre. Et même là, ils continuaient de frapper, avec les pieds, leurs poings. L'un d'eux avait même ramené une barre de métal qui s'abattit avec violence sur chaque partie encore intacte de son corps. Jusqu'à ce qu'il suffoque. Qu'il s'étouffe dans son sang. Lui qui n'avait jamais cru en aucun dieu se mit à prier pour quelqu'un mette fin à ses souffrances. Mais ça n'arriva pas. Et, doucement, il s'enfonça dans l'obscurité.

Il se réveilla dans une chambre d'hôpital. Ses parents étaient déjà près de lui ; sa mère, en larme, son père l'air indifférent.  
-Qu'est-ce qui s'est passé ? Gabrijel, mon chéri … Qu'est-ce qu'il s'est passé …?
Il ouvrit la bouche pour répondre. La referma. Comment leur expliquer ? Comment leur dire ce qu'ils refuseraient d'entendre ? Il pourrait dire la vérité, devait dire la vérité. Mais ne pouvait s'y résoudre. Il ne pouvait pas, non plus, se décider pour un mensonge. Il ferma les yeux, détourna la tête.
-Je … Je ne me souviens plus …
Un demi-mensonge. Il ne se souvient plus de tout, après tout …

-Gab, tu devrais peut-être ralentir un peu non … ?
-Bah pourquoi, on est ici pour s'amuser ! Puis tant que je me drogue pas tout va bien !
-Euh ouais mais …
-Arrête de t'inquiéter ! Viens danser ! Aller ! Puis c'est mon anniversaire non ?
-Okay, okay.

-Je ne comprends pas, Gabrijel. Et je dois dire que je suis profondément déçu. Depuis ton agression, tes résultats sont en chute libre. Et je ne parle même pas de tes ecchymoses. À croire que tu cherches les ennuis. Tu ferais mieux de te reprendre au plus vite, jeune homme.
-Oui père.
-Et pas sur ce ton, je te prie ! Je me demande bien ce qui ne va pas avec toi. Nous ne t'avons pas éduqué comme ça. Continue comme ça et tu deviendras une véritable honte pour notre famille.
-Je suis gay !
La phrase est simple. Trois mots seulement. Mais son effet est celui d'une bombe. Gabrijel observe son père passer du rouge au blanc. Puis au rouge de nouveau. Avant de lui indiquer la porte d'un geste furieux.
-Sort. De. Cette. Maison.
-Avec plaisir.
Gabrijel prend juste le temps d'aller chercher son sac dans sa chambre. Quand il redescend, sa mère est au pied des escaliers.
-Ce n'est pas vrai. Gabrijel, ce n'est pas vrai n'est-ce pas ?
Il n'ose pas la regarder dans les yeux. N'arrive pas à supporter la déception qu'il voit dans son regard. Il se dirige vers la porte. Et part sans se retourner. Il n'a jamais été fait pour cette vie de toute façon.

-Monsieur Bezmalinovich ? Nous venons justement de recevoir un appel de votre père nous informant que vous ne désirez plus poursuivre votre scolarité dans notre établissement. Ce n'était pas la peine de faire une vérification, votre père est un homme de parole, il a bien transmit le message. Nous vous souhaitons malgré tout une bonne fin de scolarité dans l'établissement de votre choix, Monsieur Bezmalinovich. Au revoir.
-Le connard ! Et je suis sûr qu'il a bloqué mon compte courant avec ça ! Je suis pas dans la merde moi !
-Des ennuis, paillettes ?
Gabrijel se retourne. Une jeune fille le regarde. Pas plus de vingt ans, toute petite, un style punk, avec chien et dreadlocks.
-Je viens de me faire mettre dehors. A part ça, rien, merci Crevette.
-Je m'en doutais un peu Vient avec moi, je crois qu'il reste encore de la place dans le squat. Et mon nom c'est Mia, pas Crevette.
Elle a un accent chantant. Elle est pas d'ici, ça se sent. Et elle n'a pas l'air dangereux. Gabrijel n'a rien à perdre alors il attrape son sac et il la suit.


Chapter 3: This will be our battle cry
▲ -Un travail ? T'es sérieux ?
-Ouaip ! Et l'appart qui va avec, du coup.
-Où ?
-Dans un bar gay. J'y ferais le serveur.
-Et t'es sûr que t'y fera que le serveur ?
-Je vais faire comme si je n'avais pas entendu ça, d'accord Crevette ? Je reviens chercher mes affaires après mon service, okay ?
-Okay. Et si ça se passe mal, n'hésite pas à revenir. Nous, on ne bouge pas. Contrairement à d'autre.
Il s'éloigne en faisant un geste de la main. Il sait très bien ce qu'elle pense de lui, mais il s'en fiche. Après trois mois passés avec elle presque H24, il a appris à apprécier la crevette. Et il croit bien qu'elle l'aime bien, à sa manière.

-Gabrijel, j'aurais un petit service à te demander.
-Oui patron ?
-Bah, tu vois, Dimitri est pas là ce soir. Du coup j'aurais besoin que tu prenne sa place.
-Vous voulez dire, que j'assure deux services en même temps ? Je veux bien essayé mais ça va être compliqué.
-Dimitri fait de petits "extras" de temps en temps, tu vois où je veux en venir ?
-Très bien. Et c'est hors de question.
-C'est ça où je te mets à la porte, Gabrijel.
Alors il avait accepté. Évidement. Mais les "extras" étaient devenus de plus en plus fréquents. Et son travail en salle se réduisait en conséquence. Et, petit à petit, il avait l'impression de n'être qu'un gigolo, vendant son corps sous couverture. Mais il encaissait. Il encaissait sans rien dire. Jusqu'à la nuit de trop.
-T'aime ça, hein, sale pute !
Clac !
La baffe était partie toute seule, dans le feu de l'action. C'est ce que Gabrijel voulait se dire en sentant la morsure brulante sur sa joue. Mais le regard de l'homme valait toutes les explications du monde : il le méprisait. Le considérait comme un simple rebut de la société. Et cette fois s'en était trop. Gabrijel se releva, ramassa ses affaires et sortit de la chambre. Il ne prit même pas la peine de tourner la tête vers son patron alors qu'il partait en criant "Je démissionne !" Première fois qu'il quittait un job, mais certainement pas la dernière.

-De retour ?
-Je me suis fait virer.
-Encore ?
-Ouais. A ce qui parait un barman est pas censé draguer ses clients. Ou être ivre après trente minutes de service …
-T'es irrécupérable.
-Je sais.

-C'est qui, lui ?
-Un des bébés de Tip. Elle a eu une portée quand t'étais pas là. On a réussi à refourguer les autres aux passants mais pas lui … Du coup on sait pas quoi en faire.
-Pas de problème. Je le prend.
-T'es sûr ?
-Mais oui ! C'est mon chien. Hein, Spike, que t'es mon chien. Oh oui, c'est un bon chien ça.
Mia s'était contentée de soupirer, puis de sourire. Gabrijel pouvait se comporter comme un tel gamin parfois ! Et pourtant … Pourtant, il en avait vu des vertes et des pas mûres. Mais ça semblait ne pas importer. Même si il était amer, certain soir, après une journée plus dure qu'une autre, il retrouvait son âme d'enfant dès le lendemain. Et elle l'adorait pour ça.

-… Et j'ai déjà été serveur, barman, un peu DJ, déménageur et même taxi, pendant trois jours.
-Je ne dis pas que vous n'avez aucune expérience, monsieur … Bezmalinovich. Mais vous n'avez aucun diplôme. Par conséquent, je suis désolé mais nous ne pouvons vous proposer aucun poste.
Bien sûr. Encore une porte qui se ferme. Quel que soit l'emploi, on ne voulait plus de lui. Il sort, siffle Spike, et retourne vers le squat, où Crevette et les autres doivent l'attendre, espérant une bonne nouvelle pour lui. Lui, le seul à encore essayer de s'en sortir …

-Partir ?
-Oui. Quitter Zagreb. On en peut plus, les contrôles sont de plus en plus fréquents. On doit changer de planque tous les trois jours, c'est pas une vie.
-Mais … Mais pour aller où ?
-On sait pas … Plus à l'Ouest. Vers l'Atlantique.

-Vient avec nous, Gab ! Qu'est-ce qu'il reste pour toi, ici ?
-Rien. Je le sais bien. Mais c'est ma ville ici. J'y ai toute ma vie.
-C'est ton dernier mot alors. Tu restes ?
-Je reste. Merci pour ses trois dernières années, Crevette. Et si tu repasse par Zagreb, un jour, tu sais où me trouver.
-Ouais. Tu vas me manquer, Gab.
Un sourire. Un simple sourire pour faire passer tout ce qu'il pensait. "Toi aussi." "Prend soin de toi" "Ne m'oublie pas" "Revient vite" … Tant de chose beaucoup trop sentimentale qu'il n'arrivait pas à dire. Et il la regarda partir. Rejoindre le reste du groupe. C'était la nuit, et il ne leur fallut que quelques instants pour disparaître complètement. Laissant Gabrijel et Spike derrière eux.

Quatre ans plus tard. Gabrijel vit toujours de petits boulots. Il n'a toujours pas de domicile fixe, couche parfois avec des inconnus. Traîne dans les bars. Peut rester assis des heures dans la rue, à regarder les passants. Il ne leur demande rien, trop fier. Il vit son petit enfer personnel. Seul avec son chien et ses paillettes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   Lun 27 Oct - 22:11

Bon, avec franchise, au début de ta fiche, j'ai commencer a crisser des dents, j'avais peur d'avoir droit a un mary sue, Emeline peut en témoigner. Mais, de fil en aiguille, t'as réussi a tisser quelque chose de touchant, sobre, fluide et plutot fin. C'est assez violent sans être cru, ca emporte. J'me suis laisser happé par l'histoire peu à peu. Interessant. J'pense que tu as beaucoup a développer avec ce perso, y a des cordes sensibles dans tout ça qui méritent de vibrer. Je te valide donc, tu connais la maison j'crois <3.


Tu es validé !

Oh yeah, tu fais partie intégrale de GC maintenant ! Félicitations petit chaton ♥
Mais ton réel parcours commence ici mais pas de panique ! Ce message est là pour t'orienter et t'aider à faire tout ce qui est demandé afin de trouver rapidement ta place parmi nous Tout d'abord, n'oublie pas de remplir les champs dans ton profil et accessoirement d'ajouter les liens vers ta fiche, tes sujets et ta demande de liens. Pour bien démarrer sur le forum, on te recommande vivement de créer ta Fiche de liens mais aussi une fiche de sujets dans laquelle tu répertorie tes rps ainsi que tes demandes de rps. Avec toutes les animations qu'on lance sur le forum, il est fort recommandé dd'avoir un téléphone et de créer une boite email.. Attends attends, ce n'est pas encore fini ! Il faut créer un sujet ask me ainsi qu'un sujet de défi. Pour comprendre le fonctionnement de ces deux parties, on te donne rendez-vous dans les sujets explicatifs qui se trouve dans chaque partie ! Et finalement, tu peux aussi créer ton formspring parce qu'on est curieux de connaitre un peu qui se cache derrière ce personnage.

Pour mieux comprendre le système de points installé sur le forum, ce SUJET peut t'aider ! Sachant que c'est très important d'en prendre connaissance car les privilèges du forum passent par les points =)

Promis, cette fois on te laisse tranquille mais bien évidemment, en cas de besoin, n'hésite jamais à sonner l'un des staffeux ! Oscar, Keenu, Absynthe ou Elijah.

Bon jeu parmi nous ♥



________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vert acid

Vert acid

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1115
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ avatar : Leonardo Dicaprio
ϟ crédit : moi
ϟ âge : 21
ϟ jukebox : Poison/Alice Cooper

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   Lun 27 Oct - 22:37

Re-bienvenue, hâte de rp avec toi petit bouchon <3

________________________________

Ma cinglée préférée  ahan!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   Lun 27 Oct - 22:53

Re bienvenue oui, en effet ♥

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: Put me to sleep evil angel - Gabrijel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Put me to sleep evil angel - Gabrijel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NOEL - Au délice des anges (Angel's Delight)
» Les MY LITTLE ANGEL de Nhtpirate1980
» Pre-order de Septembre 2010 / Pury White Angel & Laches Black Devil
» les Sonny Angel de Champomie
» CREME CUP OU ANGEL en RAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Piece of me :: build your future :: fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com