AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 — O Captain, My Captain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 11:31


Hans Schroeder
Il n’est pas bon d’être malheureux, mais il est bon de l’avoir été.▲ CHEVALIER DE MÉRÉ
carte d'identité
nom complet ▲ Schroeder prénoms ▲ Hans, Ivan age ▲ 54 ans date de naissance exacte ▲ 12 Octobre 1960 lieu de naissance ▲ Berlin-Est nationalité et origines ▲ allemand, allemandes et croates statut ▲ marié occupation ▲ professeur de littérature à l’université, donne des cours de latin orientation sexuelle ▲ sapiophile groupe ▲ losing control of myself avatar ▲ christoph waltz
✎ CARACTÈRE
On peut connaître les plus doux sonnets de la Renaissance et faire preuve par moments d’une violence irréfléchie. On peut apprécier Le Cercle des Poètes Disparus et être l’antithèse de monsieur John Keating. On peut aimer l’art romantique et avoir une vision du monde d’un réalisme déprimant.
Vous ne l’appellerez pas Ô Capitaine, mon Capitaine, la flatterie n’est pas quelque chose qu’il affectionne et les audacieux n’ont rien à tirer d’Hans Schroeder, cet immigré tout juste à moitié croate qui refuse d’être sympathique avec eux qui ignorent qui sont Ernst Hoffmann ou Aloysius Bertrand. Il aime bien plus ces auteurs décédés depuis des siècles et sa collection de livres que son propre rottweiler, Živan. Séquestrez-le dans une bibliothèque, il ne songerait même pas à se plaindre.
Il exècre l’inculture comme Monsieur Propre pâlirait devant la saleté et si donner des coups sur les têtes avec des ouvrages de Byron pouvait instruire son entourage, Hans serait déjà en train de frapper ses étudiants avec tous les livres de sa bibliothèque personnelle. Quant à ceux qui parlent déjà littérature et n’ont rien de plus à apprendre sur Shakespeare ou Machiavel, ils découvriront un Hans Schroeder assez bavard et curieux qui ne ferme jamais tout à fait sa porte. Enseignant dans l’âme, il aime parler, découvrir, partager et voir les élèves dépasser le maître. Il garde même contact avec d’anciens étudiants qui se délectent toujours de son humour cynique et de son tempérament reposant.
Reposant… C’est ainsi qu’Hans aime être vu bien que la vérité n’est jamais tout à fait plaisante : rancunier, prompt à la colère, parfois même violent et impétueux, Hans ne fait malheureusement preuve d’aucune sagesse dans le domaine du pardon. D’autant plus que le calme ne revient jamais aussi vite qu’il était parti.
Même son talon d’Achille est oublié dans ces pires moments, mais si jamais il fallait caresser le tigre dans le sens du poil, essayez de lui réciter Le Corbeau, c’est son poème préféré.
✎ PARTICULARITÉS
→ On pourrait penser que Hans a trouvé la femme parfaite en épousant Nevenka Letisich, une libraire. Mais certains proches savent, sans le dire tout haut, que leur union est loin d’être idyllique…
→ Il n’y a jamais eu de chambre d’enfants dans la demeure des Schroeder. En revanche, il y a une chambre de livres dont le nombre s’élève à 1 853 (depuis hier en tout cas, jusqu’au prochain passage en librairie).
→ Passionné de littérature, c’est aussi un grand curieux du cinéma et de la peinture. Et, comme tout bon allemand qui se respecte, il s’intéresse beaucoup à la psychologie.
→ Hans parle allemand, croate et anglais. Mais étant germano-croate, il n’y a que l’anglais qu’il a appris à l’école. Il a de bonnes notions de latin et de grec ancien, ce qui lui permet de donner des cours particuliers.
→ Il compte parmi ses auteurs préférés Ernst Hoffmann, Oscar Wilde, Stephen King et Hans Jakob Christoffel von Grimmelshausen (un nom qu’il pourrait réciter complètement sans hésiter même en étant ivre).
→ Il connaît des périodes "barbes" bien que sa femme l’encourage plutôt à se raser, trouvant que cela le vieillit (mais ce n’est pas du tout son avis).
→ Ne vous fiez pas aux apparences : il écoute du Vivaldi ou du Bach, mais un étudiant l’a initié à du Metallica, du Skid Row ou du OOMPH! et il réécoute certains titres avec un sentiment d’interdit qu’il adore malgré lui.
→ Sa famille étant à Berlin, il fait souvent des allers-retours entre son pays natal et la Croatie. Et oui, c’est à ça que servent les longues vacances universitaires.

derrière l'écran
PSEUDO ▲ J’en ai autant qu’une espionne, vous pouvez donc m’appeler Hans PRÉNOMchut! AGE ▲ 22 ans SCÉNARIO ? ▲ Nope PRÉSENCE ▲ Je peux passer tous les jours COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ Keenu/Nikita m’a parlé du forum sur Skype CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ Pour l’instant, je découvre, mais il promet CODE DU REGLEMENT OK BY KEENUAUTRE ▲ Nope DIVERS CREDITS ▲ gifs trouvés sur tumblr, icône du gros matou à Pikkupenguin et le reste, j’ai mis la main à la pâte et sur Google
POUR NOUS AIDER
Code:
» <b>CHRISTOPH WALTZ</b> ▲ hans schroeder




Dernière édition par Hans Schroeder le Mer 29 Oct - 13:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 11:31


Passé d’un assidu des mots
Le souvenir est le parfum de l’âme▲ GEORGE SAND

01 Premiers appétits d’un rat de bibliothèque assumé
▲ Né d’un père allemand et d’une mère croate, Hans Schroeder est né en 1960 dans le district de Leipzig, à Berlin-Est. Il portait du rouge en sortant du ventre de sa mère tout comme cette partie de la ville en portait en sortant de la Seconde Guerre Mondiale. Une couleur terriblement chaude qui se propageait et gelait le monde, l’enserrant dans l’optique terrifiante d’une Troisième Guerre.
Cette fatalité n’est jamais arrivée mais cela n’empêchait pas la famille Schroeder de vivre dans une crainte perpétuelle et de frôler la misère comme on frôle le vide au bord d’une falaise. Aimé d’un père germanique et d’une mère slave, l’enfant est appelé à tour de rôle Hans ou Ivan. Hans est pour la voix forte et sombre du paternel berlinois. Ivan est pour la voix câline et encourageante de sa mutter slave. Baigné dans deux cultures, Hans fait preuve très tôt d’une curiosité sans limite et le goût des jeux lui passe au fil des années, préférant lire. Alors que de plus en plus de camarades se mettent à travailler, de leur plein gré ou non, Hans poursuit l’école pendant encore longtemps de son côté, ses parents refusant qu’il abandonne pour ajouter un salaire au foyer.
C’est sans aucun regret puisqu’il obtient de bons résultats tout le long de sa scolarité, et même de très bons dans toutes les matières littéraires malgré des notes ternes en philosophie à cause des nombreux désaccords avec son professeur. Mais monsieur Dietrich pourrait lui noter chaque devoir d’un fatidique zéro, l’élève obtient quand même son Abitur et l’université l’accueille à bras ouverts dans la filière Littérature en 1979.

Les années universitaires sont certainement les meilleures de sa vie. Des relations se tissent solidement sur le canevas de l’amitié, il vit sa première amourette qualifiée de sérieuse, sympathise avec tant de professeurs qu’à 21 ans, il sait qu’il veut exercer le même métier qu’eux.
Les semaines défilent, les saisons s’enchaînent et certains collègues abandonnent l’université, d’autres prennent le large vers l’URSS, d’autres plus courageux arrivent à atteindre la France ou les États-Unis pendant que l’Empire Rouge commence à s’effriter. Hans met plutôt le cap vers la Croatie pour ses dernières années laissant sa famille dans un Berlin proche de la libération. Il espère alors perfectionner sa seconde langue et devenir professeur de littérature à l’université à son tour.
Objectif qu’il atteint sans difficulté à 24 ans.


02 Seconds appétits d’un érudit insensible
▲ Très vite, « l’allemand » se forge une réputation de prof’ jeune mais aussi strict que les fossiles de l’Université de Zagreb. Il n’a que quelques années de plus mais fait radicalement plus vieux, étant aussi sérieux que ses étudiants sont rock’n’roll. Dans les couloirs, on murmure les paroles de Janis Joplin qui n’est pas oubliée, les garçons sont coiffés comme les chanteurs américains et les filles portent des voiles de nuit sur les paupières. Mais certains entendent aussi bien les riffs du hard métal que les déclinaisons latines et ceux-là sont portés très haut par un Hans Schroeder qui commence à vieillir trop vite.
Il n’oublie pas pour autant de sortir et adopte des habitudes tranquilles. Fumer en terrasse devant un café bien chaud et une pile de devoirs à corriger sous le coude, se promener autour des plus beaux points de la ville avec un livre dans le sac, fréquenter les meilleures bibliothèques et conseiller des ouvrages à la place des bibliothécaires. C’est une rencontre toute romantique qui a rapproché ce professeur avec la ravissante Nevenka Letisich, une autre amoureuse des livres, au détour d’une étagère chargée de romans courtois. Elle avec ses yeux fragiles et sa robe cintrée, lui avec son regard sombre et sa veste bien repassée. Elle commence à délaisser ses auteurs et consacre tous ses sentiments à son allemand, commençant à l’aimer bien avant qu’ils osent se donner des rendez-vous de plus en plus tardifs au restaurant ou au cinéma. Il la ramène toujours jusqu’à la porte, mais jamais jusqu’à son lit. Mais un soir, Nevenka accueille ses premières avances avec joie, achevant une longue attente timide qu’elle craignait de voir éternelle. Ils finissent par se marier en 1988.
Bien que son époux soit affreusement caractériel, madame Schroeder chérit l’alliance qu’elle porte au doigt. Elle connaît des soirées froides et des matinées colériques mais elle préfère se raccrocher à des nuits passionnées et des après-midis ensoleillées au bord de la Sava.
Mais en 1991, les nuits devinrent moins chaleureuses et Hans devint plus colérique que d’habitude. Elle reçut même une cuisante gifle une fois, cinglante et humiliante. Nevenka ne devina jamais la raison de ce changement de comportement et craignait une quelconque maladie. Cette maladie qui rongeait Hans, il pouvait la nommer : elle portait le nom d’Anton Glunchevich. Un étudiant prometteur, les cheveux aussi blonds et longs que ceux d’un norvégien, aux prunelles bleues et le nez et les pommettes piqués de taches de rousseur. Hans ne comprit que bien plus tard qu’il trouvait son physique très agréable à regarder, ce qui l’avait surtout frappé (et plu) au début, c’était l’attirance pour les lettres de son élève. Le jeune homme récitait des allitérations aussi bien que les paroles de Nothing Else Matters, il dévorait les œuvres de Tolkien et celles de Lovecraft tout en connaissant ses classiques. Hans reconnaissait que durant la correction des devoirs, il se montrait un peu trop indulgent avec Glunchevich et était toujours ravi de discuter avec son élève à la fin des cours.
Mais durant Janvier 1992, Anton s’inquiétait des notes qu’il avait en latin et désespérait de pouvoir obtenir ne serait-ce que la moyenne. Sachant que monsieur Schroeder arrondissait ses fins de mois en donnant des cours particuliers de la langue d’Ovide, Anton ne recula pas pour demander à son enseignant si il acceptait de le voir un soir pour reposer les bases de cette langue morte. Hans ne pouvait l’expliquer, mais il ressentit une grande satisfaction à la demande de son élève et accepta.
À la fin du mois de Février, les notes d’Anton grimpaient alors qu’Hans oubliait, peut-être volontairement, de lui faire régler ces séances de rattrapage. Il n’était pas rare qu’après avoir traduit quelques textes juridiques, l’élève et le maître discutaient pendant deux ou trois heures de lecture, de cinéma et même de musique. Alors que ses oreilles n’avaient jamais connu que le son du violon guidé par Tchaïkovski ou par Debussy, elles firent la connaissance de la voix mielleuse de James Hetfield, du timbre sensuel de Sebastian Bach.
Au-dessus de la table du salon, les mains se rapprochaient de semaine en semaine, les confidences étaient de plus en plus fréquentes et distordaient la relation maître-élève que tentait d’entretenir Hans avec Anton. Il s’en fallait de peu pour qu’il n’appelle pas Nevenka avec le nom de son élève quand il la caressait sous les couvertures. Il s’en fallait de peu qu’il ne saisisse pas les doigts d’Anton quand il lâchait le stylo à la fin d’une leçon. Mais Hans est ce qu’on appelle communément un gay refoulé et jamais il n’aurait osé saisir une chance. Anton, en revanche, ne s’était jamais affiché avec une fille de son côté. Son professeur n’avait jamais fait le rapprochement. À part ce soir de Mars où les mains avaient fini par se toucher à la dérobée, où les cous s’étaient irrémédiablement tendus et qu’au-dessus du Banquet de Platon à peine traduit, des bouches s’alliaient, s’unissaient. Dans la cuisine, Nevenka n’entendait rien : elle ignora comment un élève avait tendrement enlacé son mari, comment les mains d’Hans, qu’elle connaissait bien, s’étaient agrippées à la taille d’un jeune homme qu’elle connaissait mal. Elle n’entendait pas non plus les murmures, encore moins le soudain crissement d’une chaise. Elle ignora aussi comment Hans avait repoussé Anton et quel regard furieux il avait lancé au jeune homme dont les taches de son se noyaient dans une rougeur honteuse. Leur Banquet était terminé.
Bien sûr, les séances de latin s’arrêtèrent là, les discussions avant le repas cessèrent et plus jamais Anton ne fut le bienvenu dans la demeure des Schroeder.
Monsieur Schroeder traitait froidement son ancien favori Glunchevich et ne l’interrogeait même plus. Glunchevich ne réclamait plus non plus la parole et finit même par sécher les cours du professeur allemand.
À l’examen, Glunchevich n’obtint même pas la moyenne avec Schroeder.


03 Dessert pour une nouvelle aire
▲ Hans Schroeder ne revit plus Anton et grinçait des dents dès que sa femme lui demandait des nouvelles de cet élève pourtant brillant. Quand un soir il lui envoya son verre et quelques insultes au visage, Nevenka décida que le prénom d’Anton était devenu un sujet tabou et oublia aussitôt le beau jeune homme.
Le sujet était définitivement clos et enterré.
Pour Anton, en tout cas.
Hans ressentait parfois quelques picotements dans la poitrine et le bas-du-ventre avec certains élèves. Parfois même des jeunes étudiantes. Nevenka perdait de sa saveur à cause de leur vie de couple et la monotonie du quotidien conjugal poussait le mari à aller rêver ailleurs. Il avait cependant moins de scrupules à avoir des pensées déplacées avec une certaine Natalija ou une Sofija plutôt qu’un Viktor ou un Henrik. Oui, il trompa bien une fois madame Schroeder avec une jeune femme qui venait de valider son master et qu’il savait qu’il ne la reverrait plus. Nevenka n’en sut évidemment jamais rien. Mais quand bien même ! Hans avait retrouvé un semblant de tranquillité : il ne menaçait plus de la frapper et préférait lui tenir la main plutôt que de lui jeter des regards froids. Pour la libraire, c’était tout ce qui comptait et si elle devait partager son lit pour qu’Hans retrouve un caractère moins pénible, elle accepterait de le faire.

Toutefois, une quinzaine d’années plus tard, l’acte de Mila Nola réveilla Zagreb. Il secoua des communautés, libéra des tabous et Nevenka, avec une grande surprise, assista aux nombreux remous qui avaient frappé la conscience des croates. Elle aurait un avis plus fixé sur la question si Hans, depuis cet événement, n’avait pas retrouvé son humeur exécrable et ne la menaçait pas de nouveau.
Son avis à lui sur la question lui semble plutôt clair, en tout cas.
Si seulement Nevenka savait…




Dernière édition par Hans Schroeder le Jeu 30 Oct - 14:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 13:40

BIENVENUE o/. Content de te voir ici *.* j'm'attelle a la lecture de ta fiche dans l'après midi <3


________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 13:59

Aloooooooooooooooooooooors. Déjà, excellent choix d'ava, ca change des beaux gosses hein 8D -dixit celui qui choisis ses avas selon le potentiel libidineux de ces derniers- Il a un charme de dingue ce Monsieur *.*. D'un point de vue strictement littéraire, je dirait que ta plume est superbe, c'est clair, fluide, limpide, sans lyrisme, précis comme un scalpel et pourtant d'un côté, poétique. J'ai adoré, j'veux dire, j'ai dévorer la fiche de bas en haut sans interruptions (alors que je pensais la décortiqué en plusieurs fois). Niveau orthographe, c'est quasi-parfait (t'façon, j'suis très mal placé pour critiquer l'orthographe) Seul bémol, quelques petites répétitions, des "mais" principalement qui sont récurrents, mais c'est pas choquant. Pour ce qui est du perso, j'l'aime bien, son côté connard me plait. L'originalité aussi. Et les pléthores de références qu'il a me font bavé *.*. Joplin, Metalicca, Lovecraft, King, Wilde, Machiavel etc... Le caractère est bien construis, en nuance et contradiction, ton personnage est humain, imparfait, irrégulier, et c'est ça qui fait son charme.

L'histoire maintenant, et là je dit GG. C'est rare de lire une histoire aussi bien construite, d'un point de vue narration, réalisme, le contexte historique, politique et moral de ton perso son bien tissé. Bref. J'ai adoré.

J'ai rien à redire, ta fiche est impec, vas-t-en jouer maintenant.
Louis vas t'adoré, j'en suis sur *.*

Tu es validé !

Oh yeah, tu fais partie intégrale de GC maintenant ! Félicitations petit chaton ♥
Mais ton réel parcours commence ici mais pas de panique ! Ce message est là pour t'orienter et t'aider à faire tout ce qui est demandé afin de trouver rapidement ta place parmi nous Tout d'abord, n'oublie pas de remplir les champs dans ton profil et accessoirement d'ajouter les liens vers ta fiche, tes sujets et ta demande de liens. Pour bien démarrer sur le forum, on te recommande vivement de créer ta Fiche de liens mais aussi une fiche de sujets dans laquelle tu répertorie tes rps ainsi que tes demandes de rps. Avec toutes les animations qu'on lance sur le forum, il est fort recommandé dd'avoir un téléphone et de créer une boite email.. Attends attends, ce n'est pas encore fini ! Il faut créer un sujet ask me ainsi qu'un sujet de défi. Pour comprendre le fonctionnement de ces deux parties, on te donne rendez-vous dans les sujets explicatifs qui se trouve dans chaque partie ! Et finalement, tu peux aussi créer ton formspring parce qu'on est curieux de connaitre un peu qui se cache derrière ce personnage.

Pour mieux comprendre le système de points installé sur le forum, ce SUJET peut t'aider ! Sachant que c'est très important d'en prendre connaissance car les privilèges du forum passent par les points =)

Promis, cette fois on te laisse tranquille mais bien évidemment, en cas de besoin, n'hésite jamais à sonner l'un des staffeux ! Oscar, Keenu, Absynthe ou Elijah.

Bon jeu parmi nous ♥



________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 14:19

Merci beaucoup ! Surtout que dire que mon personnage est humain, je pense que c'est le plus beau compliment que je puisse recevoir ♥️   (mais est-ce que le charme de Christoph Waltz n'aurait pas un peu joué ? 8D)

On montera un club d'érudits littéraires alors !
Et peut-être qu'on dominera le monde. Mais avant, je vais aller suivre tous les liens et me mettre à faire mes fiches liens et topics~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur

Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1785
ϟ points : 48
ϟ âge : 21
ϟ inscrit le : 17/12/2012
ϟ date de naissance : 01/01/1996
ϟ avatar : Alfred Kovac
ϟ crédit : Signa moi, Avatar : Phanta Codes divers : Amiante.
ϟ âge : 23 ans
ϟ côté coeur : Relation ambiguë avec Aristée de Barjac.
ϟ jukebox : Ludovico Einaudi~Oltremare
ϟ citation : "Tout d’un coup, le temps file trop vite pour vous. En une fraction de seconde, tout votre monde s’écroule. Vous ne voyez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous savourez tout, la moindre chose, un verre d’eau, une marche dans le parc. Le temps file. La plupart des gens veulent ignorer le temps qui s’arrêtera enfin. Ironiquement, c’est ce qui les empêche de vivre pleinement leur vie. Et ils boivent bien sur aussi des verres d’eau, mais sans jamais vraiment y goûter. Pour moi, le temps n’est pas flexible.C’est le moment ou j’ai décidé de mettre un terme a ma vie, qui a motivé mon œuvre. Il a même donné un sens. J’étais vraiment déterminé à me suicider...
Les gens qui ne profitent pas de la vie ne méritent pas de vivre." Saw.

ϟ double compte : Mérovée Avandeïev

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 15:30

Bienvenue à toi un peu en retard x) J'devrais pas me lever si tard ---->
Keenu m'avait parler de ta possible arrivée parmi nous, je suis contente donc de te voir ici ! Amuse toi bien surtout ♥

________________________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sociopathe immaculé

 Sociopathe immaculé

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 389
ϟ points : 8
ϟ inscrit le : 28/04/2014
ϟ avatar : Travis seksy Fimmel
ϟ crédit : Moi moi
ϟ âge : 31 ans
ϟ côté coeur : Je ne souffre d'aucune maladie, merci.
ϟ jukebox : The Philosopher by Death
ϟ double compte : Oscar E. daSilva

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 15:32

*Prend une graaaande respiration* Putaaaaaaaain Waltz ! Ca c'est un choix d'enfer Pour la peine, je fais sortir Judas du placard et venir te harceler sur ta fiche de lien, c'est obligé

________________________________
Parce que je suis le meilleur ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 16:12

EYA ON MANGE PAS LES NOUVEUX ON A DIT. *sors*

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 17:03

Bienvenue. **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sociopathe immaculé

 Sociopathe immaculé

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 389
ϟ points : 8
ϟ inscrit le : 28/04/2014
ϟ avatar : Travis seksy Fimmel
ϟ crédit : Moi moi
ϟ âge : 31 ans
ϟ côté coeur : Je ne souffre d'aucune maladie, merci.
ϟ jukebox : The Philosopher by Death
ϟ double compte : Oscar E. daSilva

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 17:50

Keenu Gorgovitch a écrit:
EYA ON MANGE PAS LES NOUVEUX ON A DIT. *sors*

Un petit bout ? Juste un petit bout promis ahan!

________________________________
Parce que je suis le meilleur ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Candide écorché

Candide écorché

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1093
ϟ points : 0
ϟ âge : 22
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ date de naissance : 01/08/1995
ϟ avatar : Jack Roth (tumblr)
ϟ crédit : Jack Roth et phanta que j'aime <3
ϟ âge : 21ans
ϟ côté coeur : Comme un silence perdu entre deux accords
ϟ jukebox : Going to Hell
ϟ citation : Candide écorché

ϟ double compte : Roxxan

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 18:27

Bon... okay, et après tu prends tes médicaments ok?

/floodof/

les admins qui floodent, rhan, c'est pas bien **

________________________________

ca, c'était avant :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Mer 29 Oct - 20:01

Merci, merci pour l'accueil !

@Judas, sans soucis et avec plaisir, y a moyen de faire un lien puisque tu es shit un blond aux cheveux longs et aux yeux bleus un cinéaste !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sociopathe immaculé

 Sociopathe immaculé

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 389
ϟ points : 8
ϟ inscrit le : 28/04/2014
ϟ avatar : Travis seksy Fimmel
ϟ crédit : Moi moi
ϟ âge : 31 ans
ϟ côté coeur : Je ne souffre d'aucune maladie, merci.
ϟ jukebox : The Philosopher by Death
ϟ double compte : Oscar E. daSilva

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Jeu 30 Oct - 1:04

MAGAD j'arrive

________________________________
Parce que je suis le meilleur ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vert acid

Vert acid

Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 1115
ϟ points : 0
ϟ inscrit le : 10/03/2014
ϟ avatar : Leonardo Dicaprio
ϟ crédit : moi
ϟ âge : 21
ϟ jukebox : Poison/Alice Cooper

Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   Jeu 30 Oct - 1:44

AHAHAHAHA OWAY un deuxième prof ! Toi... Il me faut absolument un lien avec Louis ! Il est prof de cinématographie. Je sens que ca va le faire n___n. Tu écris remarquablement bien, c'était un plaisir à lire. Et puis j'adore les avatars atypiques et celui là me plait beaucoup. Je te souhaite la bienvenue ici, et j'ai très hâte de rp avec toi !

________________________________

Ma cinglée préférée  ahan!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tu veux voir plus ?

MessageSujet: Re: — O Captain, My Captain.   

Revenir en haut Aller en bas
 

— O Captain, My Captain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Fluo (captain fluo)
» Mike Marshall ( Captain Oliver)
» Avis sur la gamme Captain Black
» A963 STERN
» L'attaque du Yacht Capricorn racontée par son Captain !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Piece of me :: build your future :: fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit