AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVELLE VERSION ! PAR ICI
Joyeuses Saint-Valentin ♥️

Partagez | .
 

 drake ∞ le manque est une sensation oppressante, tellement que je préfère craquer que de prendre sans cesse sur moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
ϟ messages : 43
ϟ points : 24
ϟ âge : 27
ϟ inscrit le : 04/11/2014
ϟ date de naissance : 12/06/1990
ϟ avatar : Cara Delevingne
ϟ crédit : Bazzart, LJ, Tumblr
ϟ âge : 24 ans
ϟ côté coeur : Célibataire
ϟ jukebox : Legendary Lovers - Katy Perry ♥

Tu veux voir plus ?


MA VIE INTIME
ϟ mes relations :
MessageSujet: drake ∞ le manque est une sensation oppressante, tellement que je préfère craquer que de prendre sans cesse sur moi.   Lun 6 Avr - 16:56


Une idée s'insinue en vous, elle vous consomme entièrement en se glissant sournoisement dans vos veines, vos poumons et votre esprit pour que tout votre corps ne soit que préoccuper par la réaliser. Elle devient essentielle à réaliser et elle ne vous quitte plus. Ce matin, une idée m'avait effleuré l'esprit et je n'avais pas pu m'en défaire de toute la journée. Je ne saurais dire pourquoi j'avais pensé à cela, mais une chose était certaine : Je devais le faire, pour avoir la paix. Ce n'est rien de mal, pas comme si j'allais faire une énorme bêtise, mais.. Disons que ça allait me mettre dans une situation embarrassante.. Tout comme l'autre personne. J'aurais pu le faire plus tôt, dès mon retour à Zagreb, mais j'avais attendu sagement. Je l'avais croisé à Halloween, sans garder le contact. Comment peut-on reprendre des nouvelles de l'homme que l'on ai.. que l'on a aimé et avec qui on était heureux, et marié, qui plus est ? Une histoire bien délicate qui faisait partie de mon quotidien. Toute la journée, j'avais pensé au fait d'aller le voir. J'avais essayé de me noyer l'esprit avec autre chose, du style balade en ville, shopping, cinéma, mais rien n'y faisait. J'avais besoin d'y aller, de le retrouver et même si cela se passait mal.. Je n'avais de toute façon rien à perdre. Il devrait rester dans mon passé et que je tourne la page, sauf que rien n'est jamais aussi facile et ma nostalgie me prenait une nouvelle fois à la gorge. En début de soirée, je n'avais pas pu me retenir plus longtemps. Il fallait que j'aille le voir pour mettre fin à ce tourment dans ma tête. Enfilant des habits rapidement – jeans slim et pull léger – je remarquais que je me dépêchais pour sortir. Comme si je le retrouvais, comme avant. Cette réflexion me tordait le ventre. Tout doit rester dans le passé, même si j'enfreignais moi-même cette règle en me hâtant vers sa maison. Je retrouvais toutes mes marques et c'était déplaisant de me dire que je n'allais pas retrouver celui que j'aime, mais celui que j'ai aimé. Ou plutôt, celui avec qui j'ai été heureuse. On dit de vivre sans regrets, mais j'en avais un : Être partie. Je l'aurais fait, tôt ou tard, car rien n'allait entre nous, mais.. Peut-être aurais-je du attendre encore et espérer que cela change. Avec des « si » on referait le monde.

Mes pas m'amenaient rapidement jusqu'à cette maison que je connaissais par cœur. Avançant doucement, mon cœur redoublait de battements et ça en devenait presque ingérable. Cependant, je ne baissais pas les bras pour autant et j'avançais, déterminée, vers cette porte. Instinctivement, je cherchais les clés dans ma veste mais.. Je levais les yeux en l'air en me rappelant que cette maison n'était plus à « nous » mais à « lui ». Je ne savais rien, et je me rendais compte que je pourrais tomber sur une autre personne que lui. Peut-être avait-il refait sa vie ou simplement.. Simplement qu'il y avait une autre personne dans la maison, sans forcément qu'il soit en couple. Je ne suis pas née de la dernière pluie et puis, ce n'était pas comme si j'étais restée les bras croisées depuis notre rupture. Nos sommes humains. Prenant une légère respiration, je sonnais sans attendre plus longtemps. Les secondes me semblaient infinies et si rapides à la fois. Il fallait que je le vois et je savais que cette envie n'était pas partagée. Sinon, il serait venu me voir plus tôt et ça n'avait pas été le cas, au final. La porte s'ouvrit doucement et il apparut devant les yeux. Mon cœur bondissait dans ma poitrine et mon souffle se coupait. Je voulais parler, mais rien ne sortait en premier lieu. Reprenant un peu mes esprits, je lui offrais un léger sourire. « Bonsoir Drake, ça va ? » demandais-je, l'air de rien. L'embarras semblait vouloir me paralyser, mais je faisais en sorte que cela ne se voit pas. J'arrivais assez bien à m'en débarrasser et je suppose qu'après quelques minutes à parler, cela irait mieux. Dans le cas où il voulait bien que l'on parle ensemble. De tout et de rien, bien entendu, je n'étais pas là pour lui faire des reproches sur le passé mais plus pour.. Reconstruire un lien. Peu importe lequel, mais le laisser en marge de ma vie était trop compliqué..
Revenir en haut Aller en bas
 

drake ∞ le manque est une sensation oppressante, tellement que je préfère craquer que de prendre sans cesse sur moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sensation du ventre
» Allaitement, fatigue, déprime, manque de sommeil
» COLUCHE ME MANQUE
» Au secours!!! je suis en manque!!! (recettes sans PLA)
» familigarde granby il manque des filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zagreb :: stenjevec :: logements-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit